vendredi 31 août 2018

"Les délices de Tokyo" de Durian Sukegawa – Albin Michel

Résultat de recherche d'images pour "les délices de tokyo livre"Avez-vous déjà goûté des « dorayaki » ? Ce sont un peu des petits pancakes, fourrés de pâte de haricots  rouges. Sentarô les fait et les vend dans une petite boutique de Tokyo, et même si ce ne sont pas les meilleurs du Japon, ça ne lui demande pas trop de temps grâce à une fabrication industrielle. Cette boutique, il en  est le gérant grâce à un homme qui lui a donné sa chance, après un court séjour en prison.
Un jour, il remarque la présence d'une vieille dame près de la boutique, qui le supplie pour travailler chez lui, même pour un salaire de misère. Rebuté au début par ses doigts crochus, il finit par lui donner sa chance… et ne le regrette pas. Madame Yoshii semble avoir une relation particulière avec la nourriture, et ses dorayaki deviennent les meilleurs du quartier. Mais au Japon, les traditions et les croyances perdurent...

Peu à peu, ces deux personnes, bousculés par la vie, vont se lier d'amitié, et Sentarô va apprendre le lourd secret de Madame Yoshii….  Mais chut…. A défaut de les goûter, apprenez l'art de les faire… Et on peut presque les sentir. Un joli roman, une belle écriture, et un hommage à la pâtisserie… et à l'amitié.
Ce roman a inspiré le film de Naomi Kawase, adapté au cinéma en 2015.
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

mardi 28 août 2018

"Les saisons inversées" de Renaud S. Lyautey - Seuil, Le cadre noir

Roman policier.
Coup de coeur.

Un meurtre au Quai d'Orsay, Messand, ambassadeur est assassiné. Craignant un meurtre à connotation politique internationale, le Contre Espionnage est mis sur le coup. Mais le directeur du Quai d'Orsay nomme René Turpin fonctionnaire du Quai d'Orsay, homme tranquille à la carrière sans relief doit seconder le Contre Espionnage.
L'enquête le mènera en Iran  puis au Chili. Turquin tenace et intuitif arrivera à retrouver l'assassin et et le mobile que je ne dévoile pas.
C'est limpide et passionnant et le dénouement est surprenant.
Charlette (Médiathèque d'Orgon)