mardi 27 mars 2018

"Obock : Sur les traces de Rimbaud et Soleillet en Afrique" de Jean Jacques Salagon - Verdier


Récit de voyage sur les traces de Rimbaud, dont l’auteur est un grand admirateur, ainsi que d’un explorateur nîmois Paul Soleillet. Très bien documenté Jean Jacques Salagon s’appuie sur des correspondances et des recherches sur la  géopolitique et le rêve colonial français  ainsi que sur des textes de voyageurs à la fin du XIXème siècle. Les deux hommes se sont forcément rencontrés et ont sans doute eu des projets de commerce communs car ici il est peu question du Rimbaud poète mais surtout du baroudeur qui veut faire fortune. Très beau moment de lecture. Une belle découverte.
Dominique. (Bibliothèque de Mollégès)

mercredi 14 mars 2018

"Des jours sans fin" de Sebastian Barry - Joëlle Losfeld


 Une magnifique fresque qui se passe aux Etats-Unis dans les années 1850. Les aventures de deux jeunes garçons qui, malgré les souffrances endurées, le froid, la faim et  la guerre, resteront unis et amoureux durant toute la vie. Ils adopteront une jeune indienne qui vivait dans un camp, dont ils ont massacré les habitants car quand on est soldat on obéit aux ordres… Un roman bouleversant. A  lire absolument.
Dominique  (Bibliothèque de Mollégès)

vendredi 9 mars 2018

"La disparue de la cabine N°10" de Ruth Ware - Fleuve Noir

Une semaine à bord d’un yacht luxueux pour un magazine de voyage.
Pour la journaliste Laura Blacklock il est difficile de rêver mieux.
Le départ tient toutes ses promesses, le champagne coule à flot, et sa cabine est un véritable paradis sur l’eau.
Mais dès le premier soir, le vent tourne. Laura, réveillée en pleine nuit, voit la passagère de la cabine d’à côté être passée par-dessus bord.
Le problème ?  Aucun passager ne manque à l’appel.
Le drame ? Laura sait qu’elle ne s’est pas trompée.
Voilà, de quoi vous tenir en haleine jusqu’au bout. On passe un bon moment .
Un bon petit Polar !
Maria (Médiathèque d'Eyguières)

mardi 6 mars 2018

"Les loyautés" de Delphine de Vigan - JC Lattès

 A travers une écriture maîtrisée et précise comme si le temps était compté, Delphine de Vigan nous entraîne dans la vie de quatre personnages en très grande souffrance : un portait glaçant des travers de notre société.
Un roman court et d’une grande intensité.
A lire.
Maria (Médiathèque d'Eyguières)