jeudi 20 décembre 2018

"Mademoiselle Hic et Petit Prout, un voyage insolite à travers le corps humain" de Eva Dax et Sabine Dully - Hatier Jeunesse

Résultat de recherche d'images pour "Mademoiselle Hic et Petit Prout, un voyage insolite à travers le corps humain de Eva Dax et Sabine Dully chez Hatier Jeunesse"Plus qu’un voyage, c’est plutôt un concours afin de déterminer qui est le plus incontrôlable…
Est-ce le rot, le pet, le hoquet, l’éternuement, le bâillement ?
A moins que le prix ne revienne au 6ème : le ronflement qui se révèle pendant la nuit…
C’est vraiment bien fait, c’est drôle sans être vulgaire, super bien illustré et ça se termine par un petit supplément qui définit plus  « sérieusement » chacun de ces phénomènes.
Arlette (Eyguières)

mercredi 12 décembre 2018

"Valentine ou la belle saison" d'Anne-Laure Bondoux - Fleuve éditions

Valentine ou la belle saison par BondouxAprès "Et je danse, aussi", coécrit avec Jean-Claude Mourlevat, Anne-Laure Bondoux nous plonge cette fois (toute seule), dans l'histoire de vie et de famille de Valentine, 48 ans et demi, divorcée, deux enfants, qui se réfugie dans sa maison familiale à Lestrade dans l'Aveyron.
Entourée de sa mère Monette (enfin je ne vous dévoile pas tout...) du chat Léon, et bientôt de son  frère Fred en pleine crise de couple, elle tombe par hasard en faisant du rangement sur des photos de classe barbouillées de marqueur noir. Sa vie va en être bouleversée !
Très bon roman, agréable à lire, sur les relations familiales, les secrets de famille, les questions existentielles. On s'identifie facilement  aux personnages et on dévore ce livre avec plaisir.
Un bon moment de lecture qui met du baume au coeur.
Florence (Médiathèque d'Eygalières)

mardi 11 décembre 2018

"Ma maman est une pirate" de Rémi Saillard - Gautier Languereau

Un album pour parler du cancer.
Ma maman est une pirate La métaphore des pirates à la recherche de l’île au trésor pour la lutte contre la maladie jusqu’à la guérison.
L’enfant se figure sa maman embarquée sur un fier navire « Le crabe sans pitié », l’équipage, c’est l’équipe médicale.
Il lui faudra du courage et un peu de temps pour atteindre l’île… c’est fatiguant aussi ce long périple !
Comme les pirates, elle a des cicatrices, des nausées, un foulard joliment noué et un jour, ça y est, ça va mieux et ses doux cheveux repoussent. Elle peut quitter le bâteau et son équipage…
C’est bien fait, tendre et délicat, à avoir en bibli !
Arlette (Eyguières)

vendredi 7 décembre 2018

"Bardad le gnome" de Bruno Longchampt - Pépix

Gnomes, elfes, nains, un sanglier fonceur, un mage… (on se croirait chez Tolkien…) et des orcs (très méchants !!!)
Bardad est un gnome (petit, vert, moche et puant) et voilà qu’il tombe raide amoureux de Zaïa une ravissante elfette aux cheveux bleus
Bardad le gnome par Lonchampt Pour venir en aide à Zaïa qui veut sauver sa mère enlevée par les Orcs, Bardad est prêt à braver les obstacles, les épreuves les plus rudes et les horribles Orcs, il a un peu de mal à ce qu’on le prenne au sérieux mais il sera finalement reconnu et célébré à hauteur de son courage !
C’est vraiment de l’aventure fantastique, de l’énergie à revendre, des poursuites échevelées et des combats épiques, beaucoup d’humour, des blagues… de l’amitié, de la solidarité et un énorme AMOUR !
A recommander à tous les petits entre 8 ans et 11 ans…
Arlette (Eyguières)

jeudi 6 décembre 2018

"Débâcle" de Lize Spit - Actes Sud

Débâcle par SpitUn petit village flamand, dans les années 2000. Trois inséparables : Pim, Laurens et Eva, assez garçon manqué. Pim et Eva traînent des casseroles : Pim, dont les parents sont producteurs laitiers, a perdu son frère aîné, Eva a des parents alcooliques et une petite sœur anorexique avec des troubles du comportement. Chacun progresse dans la vie et l'adolescence comme il peut.
Ce roman avance sur deux périodes. Outre le début du vingt-et-unième siècle, Eva se raconte quelques années plus tard. Elle est conviée à un repas en mémoire de Jan, le frère décédé de Pim. On sent que quelque chose de grave s'est passé dans la vie d'Eva dans sa jeunesse et sa vie ne semble guère joyeuse. Et pourquoi doit-elle transporter un énorme cube de glace ?
Premier roman pour Lize Spit, roman d'adolescence, roman dramatique qui n'épargne pas la sensibilité du lecteur. Ce texte, qui démarre comme de joyeux souvenirs d'enfance, se teinte peu à peu de noir au fil des pages, jusqu'à la « débâcle » finale. Une belle découverte et une belle réussite.
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

jeudi 29 novembre 2018

"Les enquêtes de Lady Grace. 1, Un assassin à la cour" de Patricia Finney - Flammarion Jeunesse

Résultat de recherche d'images pour "Les enquêtes de Lady Grace Tome 1 : Un assassin à la cour « raconté » par Patricia Finney  Flammarion Jeunesse"Ce que nous allons lire, c’est le journal de Lady Grace, demoiselle d’honneur et « enquêtrice » au service de sa majesté Elisabeth 1ère (fille d’Henri VIII qui se maria 6 fois. Elisabeth accéda au trône à 25 ans  à la mort de sa ½ sœur, Marie Tudor).
La reine adore jouer au « jeu des mariages » pour ses suivantes à qui elle cherche des prétendants.
Voilà Grace contrainte de se plier à ce jeu alors qu’elle a 13 ans et aucune envie de se marier ! Trois prétendants vont faire assaut d’arguments pour être choisis par la demoiselle… Mais voilà qu’un meurtre est commis dans le palais le même soir et que tout semble accuser l’un des prétendants, celui à qui Grace avait justement donné sa préférence… La voilà donc sorti de son rôle de demoiselle d’honneur pour se lancer tambour battant dans l’enquête mais en cachette de la souveraine qui pourrait ne pas apprécier…
C’est vif, ça se lit avec plaisir et ça ne manque pas d’intérêt pour ce qui est du contexte historique de l’époque (tout particulièrement pour ce qui est des tenues et accessoires vestimentaires de l’époque [l’accoustrement] peu propices aux aventures trépidantes de Grace).
Il existe 10 tomes, si je comprends bien chacun évoque une enquête et Grace en est l’héroïne !
Arlette (Eyguières)

mardi 27 novembre 2018

"Stage de survie" de Christine Avel - Médium, Ecole des loisirs

Abel, élève de collège doit effectuer un stage en entreprise, en désespoir de cause, il va observer le fonctionnement du service comptabilité de Big Box, «une boîte qui fait des boîtes », grâce à sa belle-mère qui y travaille…
Stage de survie En plus il déteste les chiffres, ça menace d’être une vraie torture et ça commence mal…
Mais au moment où un audit s’annonce, un cambriolage a lieu dans le service et voilà Abel lancé dans une enquête trépidante et le stage s’avère beaucoup plus palpitant que prévu…
Par contre il ne pourra pas vraiment raconter tout ce qu’il s’est passé…. Secret oblige… ce n’est pas comme son copain Léo qui fait son intéressant après avoir fait son stage dans les services secrets (à ce qu’il dit…)
Bon petit roman, style vif et vocabulaire bien adapté, se lit avec plaisir et ne manque pas d’humour !
Arlette (Eyguières)

jeudi 22 novembre 2018

"Macbeth" de Jo Nesbo - Gallimard

Polar noir inspiré de la pièce Macbeth de Shakespeare.
Roman complexe, mais se lit facilement.
C'est l'ascension d'un policier Macbeth poussé par sa femme Lady à éliminer ses collègues pour devenir le chef de la police puis le maire de la ville pour la rendre "plus propre".
Trahison, compromission, tous les coups sont bons.
Excellent roman sur le pouvoir et son exercice, sur la nature humaine.
Charlette (Médiathèque d'Orgon)

samedi 10 novembre 2018

"Changer l'eau des fleurs" de Valérie Perrin -


Changer l'eau des fleurs par PerrinVoici une belle histoire, pleine de délicatesse, de douceur et de résilience. Violette vit seule, est gardienne de cimetière, après avoir été garde-barrière vingt ans avec son mari. Et oui, c'est elle qui change l'eau des fleurs, jette les bouquets fanés et accueille parfois dans son salon dépersonnalisé des personnes déboussolées. C'est elle qui remet dans son escalier les poupées portugaises qu'elle déteste, mais qu'elle expose pour ne pas faire de peine à son amie, qui lui en ramène régulièrement. Mais son refuge est à l'étage, dans sa chambre poudrée, rose et qu'elle n'a jamais eu le droit de décorer du temps de son mariage.
Elle fait un jour la connaissance de Julien Seul, dont la mère décédée avait fait le vœu de reposer dans le carré d'un inconnu. Ces deux esseulés vont se trouver, au travers de leurs souvenirs, de leurs souffrances et de leurs désirs d'amour et de bonheur.
Violette nous donne une belle leçon de vie, de compassion, et nous montre que malgré les pires drames, on peut encore avancer, croire à l'amour et au bonheur. Une écriture sensible, délicate.
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

mardi 30 octobre 2018

"La vraie vie" d'Adeline Dieudonné - L'Iconoclaste

Un roman coup de poing !
Le récit d’une fillette …
L’histoire presque banale d’un quotidien oppressant, violent, et terrorisant.
Un livre qui vous obsède, qui rentre dans votre tête et veut plus en sortir.
On lit la vraie vie le corps crispé et avec une boule au ventre.
Belle découverte de la rentrée littéraire !
A Lire .
Maria (Médiathèque d'Eyguières)

jeudi 25 octobre 2018

"Khalil" de Yasmina Khadra - Julliard

Khalil (Paperback) | Yasmina Khadra | Boek | Bruna.nlNul n’ignore les terribles événements survenus à paris le 13 novembre 2015.
Avec un énorme talent, subtilité et sans parti pris, Yasmina Khadra se met dans la tête de Khalil. Pas pour le comprendre non, mais pour le suivre dans le cheminement d’un endoctrinement ; presque banal !
Un roman fort, percutant !
A lire.
Maria (Médiathèque d'Eyguières)

jeudi 18 octobre 2018

"L'hiver du mécontentement" de Thomas B. Reverdy - Flammarion

On est plongé dans les années 1978-1979 en Angleterre où des grèves paralysent le pays. 
C'est l'hiver qui sonne le, glas d'une époque où le parti Travailliste perd le pouvoir et où Thatcher arrive.
L'Hiver du mécontentementC'est une radiographie de la société anglaise qui va basculer vers le capitalisme et la mondialisation et le règne sans pitié de la finance.
L'hiver du mécontentement est le titre donné par le "Sun" pour qualifier cette époque.
C'est aussi la première phrase que prononce Richard III dans la pièce de Shakespeare.
Mais c'est aussi l'histoire de Candice qui répète cette pièce et incarne Richard III, et qui livre à vélo des colis et des plis pour payer ses cours de théâtre.
C'est à travers ses yeux que l'on voit se déliter la société et l'ascension de la Dame de Fer.
Sa rage et son énergie illuminent le roman.
Un roman qui se lit d'une traite.
Médiathèque d'Orgon

mercredi 17 octobre 2018

"La fille d'avril" d'Annelise Heurtier - Casterman

La fille d'avril par HeurtierCatherine et sa petite fille Izia sont dans le grenier à la recherche d'une robe lorsque Catherine tombe sur une boîte avec la phrase "la fille d'avril' écrite sur le couvercle. C'est l'occasion pour Catherine de replonger dans ses souvenirs de jeunesse dans les années 60 et de raconter à sa petite fille sa propre "révolution". Et nous voilà plongés dans cette période où les changements sociétaux ont été immenses, et où la condition des femmes a enfin commencé à évoluer. La jeune Catherine, grâce à une bourse, et malgré les réticences de ses parents, a pu continuer ses études et grâce à son courage, elle a pratiqué sa passion pour la course à pieds.
J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman : il est agréable à lire et touchant, et il nous fait découvrir une époque proche de nous (nos mères ont vécu cela), mais malgré tout éloignée (nous avons changé d'époque comme on dit). Cette petite piqûre de rappel sur la place des femmes dans la société ne peut pas faire de mal, surtout en ces temps troublés où certains religieux ou mouvements cherchent à faire reculer la condition féminine ! Soyons vigilantes.
Florence (Médiathèque d'Eygalières)

mardi 9 octobre 2018

"Trois fois le monde" de Sophie Divry - Notabila

Coup de coeur.
premierchapitre | AccueilC'est l'histoire revisitée de Robinson Crusoé.
Joseph Kamal est un jeune homme sans histoire, mais il est le frère de Tonio, délinquant qui l'entraîne dans un braquage qui tourne mal. Tonio est abattu et Joseph est jeté en prison où il découvre la brutalité des gardiens et la cruauté de ses codétenus.
Une explosion nucléaire lui permet de s'évader et comme par miracle il est immunisé des radiations. IL se retrouve dans la zone interdite et va tente de reconstruire un environnement
et de se reconstruire.
Un roman sur la solitude et la rédemption.
Un roman sur la nature à la fois hostile et d'une beauté qui émeut Joseph le citadin
Un roman à la fois violent et plein de poésie.
Médiathèque d'Orgon.

jeudi 4 octobre 2018

"Une heure de ténèbres" de Michèle Rowe - Albin Michel

ROMAN POLICIER
Deuxième volet des enquêtes de l'inspectrice Persy Jonas, issue des townships. Pour la seconde fois, elle doit faire équipe avec la psychologue et ex-profileuse Marge Labuschagne.
Lors de l'évènement « une heure pour la planète », consistant à éteindre toutes les lumières un soir pendant une heure, un bébé et sa mère ont disparu dans un quartier huppé du Cap. Il n'y a pas de demande de rançon, rien n'a été volé, seule la voiture de la maman n'est plus là.
Persy Jonas est chargée de l'enquête. Elle est à nouveau confrontée au sexisme de ses collègues, à la corruption, et à cette rancoeur omniprésente due aux souvenirs de l'apartheid. Les personnages de ce 2ème volet ont plus de consistance et doivent faire face à leurs propres démons. Persy a mûri, à la fois dans son travail et dans sa vie personnelle, malgré son attachement viscéral à son supérieur. Marge, hébergeant pour un temps son fil aîné et sa compagne, tente pour un temps de mettre de côté ses à priori...
L'enquête est parfaitement menée, et laisse, face à toute cette violence inutile, une énorme impression de gâchis. Une plongée sans pitié dans cette Afrique du sud, où, malgré les efforts de certains,  la misère côtoie toujours une très grande richesse.
Pour moi un gros coup de cœur.
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

 

samedi 22 septembre 2018

"Minus contre Minos" d'Anne Schmauch - Sarbacane collection Pepix


 Thésée dit Minus à cause de sa taille est amoureux d’Ariane, celle-ci n’est pas intéressé par lui mais après avoir embêté la bande du terrible Minos, ils se retrouvent, malgré eux, embarqués dans une aventure où mythologie et présent se mêle.
 Au départ on a du mal à accrocher, on ne comprend pas trop ce que viennent faire les références mythologiques.
Jusqu’à ce qu’on comprenne que les protagonistes sont les personnages de la mythologie condamnés à se réincarner dans un corps de mortel et à revivre leur destin à chaque génération. Et là on se laisse happer par cette jolie aventure où humour, références « scientifico-comiques » (clin d’œil au « manuel pratique de karaté aquatique ») et intrigue se mêlent.
L’auteure revisite de manière amusante l’histoire de Thésée et le minotaure. Les quelques illustrations qui égayent le texte, c’est un petit plus dans ce type de roman !
Fanny (Médiathèque de Mollégès)

jeudi 20 septembre 2018

"Swimming pool" de Sarah Crossan - Rageot


Coup de cœur
Une adolescente polonaise se retrouve à partir avec sa mère, à la recherche de son père dans un pays qu’elle ne connait pas, l’Angleterre.
Swimming Pool par CrossanOn suit donc son voyage, son arrivée  et son intégration dans ce pays inconnu. On y découvre aussi les difficultés liées à l’adolescence  et le regard qu’ils portent sur la différence. Mais Kasienka est forte, elle se bat pour garder la tête haute grâce à sa passion pour la natation et la découverte des premiers sentiments amoureux.
Même si au départ l’écriture créative, que promeut l’auteur, peut repousser, on se laisse happer par l’histoire et ces textes courts. Ceux-ci facilitent la lecture, l’histoire se lit très vite et on accroche très bien aux personnages.
Très beau, touchant, cela fait écho à ce que peut vivre n’importe quel adolescent au niveau du harcèlement scolaire par exemple.
Fanny (Médiathèque de Mollégès)

vendredi 14 septembre 2018

"Un si beau diplôme" de Scholastique Mukasonga - Gallimard

La romancière Scholastique Mukasonga explore à travers ce récit bouleversant, son passé douloureux mais aussi plein d'espoir et de confiance. Son écriture magnifique évoque les exils successifs, son obstination à obtenir son diplôme d'Assistante Sociale, sa fierté de femme éduquée et africaine. Elle fait aussi oeuvre de mémoire en rendant hommage à son magnifique petit pays d'Afrique centrale, le Rwanda, à sa famille, et aux disparus dans le génocide.
Un vrai coup de cœur !
Florence (Médiathèque d'Eygalières)

jeudi 13 septembre 2018

"Swing Time" de Zadie Smith - Gallimard


Coup de cœur
A Londres dans les années 1980, deux fillettes métisses, les héroïnes de ce roman, se lient d’amitié lors de leur rencontre à un cours de danse. L’une excelle et l’autre, la narratrice, est plutôt maladroite mais toutes deux rêvent de devenir danseuses.  On suit leurs parcours tout au long de ce puissant roman dans lequel Zadie Smith aborde de nombreux sujets tels que la différence de classes, le racisme, la rivalité le mirage de la célébrité …
Dominique

mercredi 12 septembre 2018

"Tenir jusqu'à l'aube" de Carole Fives - Ed. l'Arbalète

Portrait d'une famille monoparentale très réaliste et son quotidien.
C'est un témoignage des ces femmes seules avec leurs enfants, qui sont dans  des situations précaires, tant sur le plan matériel qu'affectif.
Témoignage poignant. Roman bien rythmé.
Médiathèque d'Orgon

jeudi 6 septembre 2018

"La loi de la mer" de Davide Enia - Albin Michel

LA LOI DE LA MER, DAVIDE ENIA A LAMPEDUSA - UnidiversL'auteur pendant 3 ans a rencontré les habitants, les secouristes et les survivants sur l'île de Lampedusa, .
Parallèlement il nous relate ses relations renouées à l'occasion de son voyage à Lampédusa avec son père, et les relations de son père avec son frère qui va mourir d'un cancer.
C'est le récit sur la fragilité de la vie et des choses. La lutte des migrants pour leur survie fait écho à la lutte d'un homme face à son cancer.
C'est un beau roman  sur la réalité, plein d'humanité et plein de poésie.
Médiathèque d'Orgon

mardi 4 septembre 2018

"Avec toutes mes sympathies" d'Olivia de Lamberterie - Stock

Avec toutes mes sympathies de Olivia de Lamberterie, la ...L'auteur essaie de faire le deuil de la mort par suicide de son frère Alex en retraçant sa vie.
C'était un être flamboyant mais souffrant de dépression chronique.
Témoignage émouvant et sincère sur la réconciliation entre l'absence de l'être aimé et la vie qui continue.
Charlette (Médiathèque d'orgon)

vendredi 31 août 2018

"Les délices de Tokyo" de Durian Sukegawa – Albin Michel

Résultat de recherche d'images pour "les délices de tokyo livre"Avez-vous déjà goûté des « dorayaki » ? Ce sont un peu des petits pancakes, fourrés de pâte de haricots  rouges. Sentarô les fait et les vend dans une petite boutique de Tokyo, et même si ce ne sont pas les meilleurs du Japon, ça ne lui demande pas trop de temps grâce à une fabrication industrielle. Cette boutique, il en  est le gérant grâce à un homme qui lui a donné sa chance, après un court séjour en prison.
Un jour, il remarque la présence d'une vieille dame près de la boutique, qui le supplie pour travailler chez lui, même pour un salaire de misère. Rebuté au début par ses doigts crochus, il finit par lui donner sa chance… et ne le regrette pas. Madame Yoshii semble avoir une relation particulière avec la nourriture, et ses dorayaki deviennent les meilleurs du quartier. Mais au Japon, les traditions et les croyances perdurent...

Peu à peu, ces deux personnes, bousculés par la vie, vont se lier d'amitié, et Sentarô va apprendre le lourd secret de Madame Yoshii….  Mais chut…. A défaut de les goûter, apprenez l'art de les faire… Et on peut presque les sentir. Un joli roman, une belle écriture, et un hommage à la pâtisserie… et à l'amitié.
Ce roman a inspiré le film de Naomi Kawase, adapté au cinéma en 2015.
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

mardi 28 août 2018

"Les saisons inversées" de Renaud S. Lyautey - Seuil, Le cadre noir

Roman policier.
Coup de coeur.

Un meurtre au Quai d'Orsay, Messand, ambassadeur est assassiné. Craignant un meurtre à connotation politique internationale, le Contre Espionnage est mis sur le coup. Mais le directeur du Quai d'Orsay nomme René Turpin fonctionnaire du Quai d'Orsay, homme tranquille à la carrière sans relief doit seconder le Contre Espionnage.
L'enquête le mènera en Iran  puis au Chili. Turquin tenace et intuitif arrivera à retrouver l'assassin et et le mobile que je ne dévoile pas.
C'est limpide et passionnant et le dénouement est surprenant.
Charlette (Médiathèque d'Orgon)

mardi 3 juillet 2018

"Maintenant que je sais lire" de Rémi Chaurand et Robin - Magnard jeunesse


Petit roman pour les premières lectures – à partir de 6 ans CP
Un texte écrit à la première personne, où l'on découvre le quotidien d'un enfant qui, depuis qu'il a appris à lire, voit les petits plaisirs s'accumuler. Il peut désormais : - Comprendre ce qui est marqué sur les paquets de céréales, les affiches, le journal ; - Espionner les courriers secrets de ses parents ; - Déchiffrer tout seul les indices des chasses au trésor ; - Réaliser en grandes lettres des affiches pour sa chambre ; - Ecrire des lettres à son papy, dans lesquelles il lui confie ce qui ne concerne qu'eux deux.  De quoi se sentir fier, fort, et plus heureux que jamais. A quoi ressemblait la vie, avant, déjà ?
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

"Madame de Beaupoil : Voyage à Londres" de Béatrice Fontanel et Christine Roussey - Abc mélody


Dans son journal, Rodolphe nous raconte son voyage scolaire à Londres avec Madame de Beaupoil. Cette prof pas comme les autres est passionnée par l’Angleterre : son histoire, sa culture… ses rugbymen ! Entre deux visites, la classe et son professeur vont faire la connaissance de Jack qui fera un bout de chemin avec eux. Et il semblerait que cet ancien rugbyman aux oreilles gonflées à l’hélium ne soit pas indifférent au charme fantasque de Madame de Beaupoil…
On découvre tous les sites à visiter avec de jolies illustrations crayonnées par Christine Roussey.
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

samedi 30 juin 2018

"Les Déraisons" d'Odile d'Oultremont - Ed. de l'Observatoire

Les déraisons odile d'OultremontLa vie d'Adrien et de Louise est un chaos enchanteur, qui va être bouleversé par deux évènements : le cancer de Louise et la mise au placard d'Adrien par son entreprise.
Ces deux sujets graves sont transcendés par la poésie et la "loufoquerie" !
A lire absolument, c'est un enchantement.
Coup de coeur de Mireille et Charlette (Médiathèque d'Orgon)

vendredi 29 juin 2018

"Un troupal de chevals" d'Anne Schmauch - Rageot

Un troupal de chevals par SchmauchMélisande a un père correcteur qui écrit la dernière édition du célèbre dictionnaire Labrousse. Un soir, quatre chevals en colère sonnent à sa porte. Criant à l’injustice, ils exigent son aide pour faire leur entrée dans l’ouvrage avant « chevaux ». Face à ces créatures fantastiques, Mélisande sait que sa tâche ne sera pas facile… Elle va y arriver avec l’aide de Romuald
Petit roman facile à lire avec quelques illustrations.
Mes enfants ont bien aimé.
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

" Le troisième fils de monsieur John " de NadineBrun-Cosme et Christine Davenier - Sarbacane (Amnesty international)

Joli album sur la différence dans les fratries et le regard des parents.
Superbes illustrations à la manière de Sempé.
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

mercredi 27 juin 2018

"Le petit chaperon rouge" d'Attilio - Gallimard jeunesse

Livre BB cartonné
Le conte adapté pour les tout petits avec des illustrations colorées et simples.
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

"Bonjour printemps" de Didier Lévy et Fleur Oury - Seuil jeunesse

Très joli album sur l’arrivée du printemps et les métamorphoses de la nature.
Didier Lévy et Fleur Oury - Bonjour printemps. La maison pousse tel un arbre et la famille accueille de nouveaux arrivants. Les parents se métamorphosent aussi, le ventre de maman s’arrondit.
L’angoisse de l’enfant et ses cauchemars sont apaisés par des parents attentifs.
L’enfant se transforme aussi, il acquiert plus d’autonomie et d’indépendance. Jusqu’au mois de juillet où l’enfant deviendra grande sœur.
Un joli album tout en douceur pour préparer l’arrivée d’un nouveau bébé dans la maison .
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)
 

mardi 26 juin 2018

"Les anges et tous les saints" de J. Courtney Sullivan - Ed. Rue Fromentin


Littérature irlandaise
Dans les années 50 Nora et Thérésa deux jeunes irlandaises embarquent pour l’Amérique. Nora jeune fille sérieuse doit y retrouver son fiancé et se marier.  Thérésa est plus frivole et ne pense qu’à s’amuser. On suit le parcours de ces deux femmes  durant plusieurs décennies.  
Roman passionnant qui nous parle d’immigration, de la condition féminine avec en toile de fond un terrible secret familial. Une très belle lecture pour l’été.
Dominique (Bibliothèque de Mollégès)

vendredi 15 juin 2018

"Une histoire de l'humanité : Tome 1 et fin" de Philippe Carrese - Ed. de l'Aube

Un roman à l'humour caustique qui caricature notre société.
3 milliards d'années d'évolution pour arriver dans l'univers de l'entreprise (une maison d'édition) avec ses open-spaces, et surtout la machine à café bio, lieu de rendez-vous pour le personnel qui conversent. 
C'est savoureux, intelligent.
Charlette (Médiathèque d'Orgon)

jeudi 14 juin 2018

"La Saison des feux" de Celeste NG - Sonatine


Chronique amère d'une banlieue riche et tranquille de Cleveland, aux Etats-Unis.
M. et Mme Richardson ont toujours eu une vie bien réglée. Lui est avocat, elle travaille dans le journal local. Ils se sont connus jeunes, ont acheté une belle maison et ont quatre enfants désirés. Si les trois aînés suivent tranquillement, la plus jeune, Izzy, a  le don d'exaspérer sa famille et surtout sa mère.
Tout change lorsque cette dernière loue un appartement à Mia, une jeune photographe bohème,  mère d'une adolescente, Pearl, qui suit les cours dans le même lycée que les enfants Richardson. Très vite, Pearl se lie d'amitié avec Moody, le plus jeune. Un jour, Elena propose à Mia des heures de ménage chez elle. Izzy se lie d'amitié avec Mia, heureuse de trouver chez elle l'écoute qui lui manque tant. Peu à peu, les adolescents vont se lier de plus en plus, mais un évènement extérieur va tout faire basculer…
Le livre commence avec l'incendie de la maison des Richardson, et la probable culpabilité d'Izzy. Le roman déroule peu à peu les faits qui ont conduit à ce drame. Amitiés adolescentes, amours de jeunesse, mais aussi hypocrisie et importance inouïe d'une émission de téléréalité forment la trame de cette histoire finement menée. Les personnages sont attachants, l'amour maternel y tient une place essentielle, mais comme souvent un enchaînement de circonstances peut ruiner une existence bien huilée...
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

samedi 26 mai 2018

"Dans les angles morts" d'Elisabeth Brundage - Quai Voltaire

Dans les angles mortsUn meurtre horrible est commis dans une ferme où déjà a eu  lieu quelques années auparavant un drame.
On pense que nous allons lire un thriller, mais c'est bien autre chose. C'est une quête pour connaître la vérité. L'auteur nous entraîne dans une petite ville où se côtoie la classe moyenne et la pauvreté rurale. 
Une analyse psychologique très fine de tous les personnages qui sont cabossés par la vie.
Une construction ciselée, une écriture fluide et incisive.
Bref un excellent roman.
Charlette (Médiathèque d'Orgon)

mercredi 23 mai 2018

"La chorale des dames de Chilbury" de Jennifer Ryan - Albin Michel

 Très bon roman, dans la lignée de "Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates". L'histoire se passe en 1940, au moment où Hitler lance ses troupes contre la Grande Bretagne. Dans un village tranquille de la campagne anglaise, la vie est bouleversée par le départ de presque tous les hommes à la guerre. Les femmes prennent confiance en elles, et trouvent leur place dans cette nouvelle configuration, en particulier grâce à la chorale du village. Roman choral, où l'on suit les pensées et la vie de différentes héroïnes, de milieux sociaux et âges différents. Un bon moment de lecture !
Florence (Médiathèque d'Eygalières)

vendredi 4 mai 2018

"Fantazmë" de Niko Tackian - Calmann-Lévy

FantazmëVoilà un polar qui déchire.
Comment être un bon flic quand les victimes sont aussi les bourreaux ?
Un vrai bon polar musclé, qui vous tient en haleine et a qui en plus le bon ton de ne pas oublier les émotions en chemin.
Aucun temps mort dans cette enquête policière.
Tackian a un vrai sens du rythme . Vraiment très bien. A lire !
Je conseille aussi  « Toxique » du même auteur . 
Maria Corazza  (Médiathèque d’Eyguières)

vendredi 27 avril 2018

"La femme à la fenêtre" de A.J Finn - Presses de la cité


La femme à la fenêtre par Finn Coup de cœur 
Une jeune femme dépressive et agoraphobe observe ses voisins avec un téléobjectif, elle est témoin d’un meurtre mais la police la croira-telle ?... Ce roman en huis clos nous plonge dans une ambiance très hitchockienne. Impossible de lâcher ce superbe polar. A ne pas rater si vous êtes amateurs de romans psychologiques.  Si vous aviez aimé La fille du train de Paula Hawkins vous  succomberez à la lecture de cette femme à la fenêtre !
Dominique (Bibliothèque de Mollégès)

jeudi 26 avril 2018

"24 heures sans jeu vidéo" de Sophie Rigal Goulard - Rageot


(A partir de 9 ans)
Cette fois, nous plongeons au  coeur d’un jeu vidéo Dark city game. Terence est un fou de jeu vidéo et lorsque celui-ci se fait happé par son jeu, sa petite sœur Blanche va faire tout son possible pour le sauver et l’aider à combattre Moon et le sortir de Pesaro, village du jeu. Elle va demander de l’aide à sa meilleure amie et à son frère dont elle est amoureuse… les parents les aideront aussi.
Sympathique à lire mais Séverine Vidal avait déjà écrit ce genre d’histoire dans son roman « la drôle d’expédition » où le père de Zach se fait avaler dans son propre jeu…
Marielle (Bibliothèque de mollégès)