mardi 5 décembre 2017

"Le courage qu’il faut aux rivières" d'Emmanuelle Favier - Albin Michel

Couverture de "Le courage qu'il faut aux rivières", d'Emmanuelle Favier Pour avoir refusé un mariage arrangé, Manushe renonce à sa condition de femme. Elles est devenu une « vierge jurée » et a pris l’engagement de vivre sans homme.
Mais, lorsque Adrien un être énigmatique arrive au village il sème le trouble en elle et éveille un sensualité enfouie au plus profond d’elle-même.
Tout en étant proche du conte il y a une atmosphère très réaliste dans ce roman. Il porte en filigrane les codes encore en vigueur dans les Balkans, notamment en Albanie.
Un premier roman très fort .
« Etre une femme est une infirmité naturelle(…) être un homme est une illusion et une violence(…) être tout simplement un défi » - Tahar Ben Jelloun, « L’enfant de sable »
Maria (Médiathèque d'Eyguières)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.