jeudi 31 août 2017

"Mille ans après la guerre" de Carine Fernandez - Escales

La guerre d'Espagne et le franquisme vus par Médianoche, un paysan quasi illéttré.
A l'annonce de l'arrivée de sa soeur qui vient vivre chez lui, il;décide de partir revoir son village. Au cours de ce voyage tous les souvenirs qui le hantaient remontent à la surface.
 L'auteur nous entraîne dans les années noires de l'Espagne.
Avec une écriture sobre et poétique, l'auteur nous entraîne dans les années les plus noires de l'Espagne.
Miguel se libérera-t-il de son passé ?
Il faut absolument lire le roman pour le découvrir.
Charlette (Médiathèque d'Orgon)

mardi 29 août 2017

"La salle de bal" d'Anna Hope - Gallimard

Résultat de recherche d'images pour "La salle de bal d'Anna Hope edition Gallimard"Lors de l'hiver 1911, l'asile d'aliénés de Sharston dans le Yorshire accueille une nouvelle pensionnaire, Ella, qui a brisé une vitre de la filature où elle travaillait depuis l'enfance.
Nous entrons dans l'asile et nous suivons la vie d'Ella, Chem qui devient son amie , de John et celle du docteur Fuller en charge des patients.
Il y a une salle de bal et chaque vendredi les patients méritants dansent, sous le regard du docteur Fuller qui dirige l'orchestre.
Mais Fuller est séduit par la thèse de l'eugenisme et par le projet de loi sur le contrôle des faibles d'esprits.
Ce projet va avoir des conséquences ....
A partir d'une réalité historique méconnue (le programme sur l'eugénisme a été voté en 1913 entrainant la stérilisation forcée des "simples d'esprits", l'auteur nous entraîne dans une histoire bouleversante.
Charlette (Médiathèque d'Orgon)

jeudi 24 août 2017

"Chère Ijeawele" de Chimamanda Ngozi Adichie - Gallimard

 Petit livre coup de poing de l'auteure nigériane Chimamanda Ngozi Adichie, qui écrit une longue lettre à l'une de ses amie qui vient d'accoucher d'une petite fille. Cette dernière lui a demandé des conseils pour élever sa fille de façon "féministe" et l'auteure répond en 15 points, avec humour et sincérité.
C'est à mon avis un livre universel et indispensable !!
A lire et  à faire lire à toutes les femmes, les jeunes filles et surtout les hommes, pour que enfin l'égalité homme - femme soit pleine et entière, et que les femmes cessent d'être soumises, persécutées, inférieures sur notre belle planète.
GROS GROS GROS COUP DE COEUR.
Florence (Médiathèque d'Eygalières)

vendredi 11 août 2017

"Wadjda et le vélo vert" de Haifaa Al Mansour - Gallimard jeunesse

Wadjda, 11 ans, est une jeune écolière qui habite Riyad, la capitale de l'Arabie Saoudite. Et comme toutes les filles ou femmes de ce pays, elle doit supporter énormément de contraintes ! Malgré tout, , grâce  à des "petits riens", elle résiste. (elle fait semblant de chanter l'hymne religieux à l'école, elle joue avec son ami garçon Abdallah, elle a installé une antenne sur son toit pour écouter des radios étrangères dans sa chambre...). Son rêve ? Posséder un vélo ! Sauf qu'en Arabie Saoudite, les femmes et les jeunes filles sont interdites de faire du vélo ou de conduire. Pourtant Wadjda a déjà repéré le vélo qu'elle veut acheter avec l'argent de ses "trafics" (elle enregistre des cassettes et elle fabrique des bracelets qu'elle revend à ses copines d'école). Mais ce vélo coûte très cher. Un jour, une opportunité s'offre à elle : un concours de psalmodie des versets du Coran est organisé dans son école, avec une récompense à la clef. Plus personne ne reconnaît Wadjda, qui tout à coup devient "une petite fille modèle" et s'applique soudain à apprendre ces versets. Bien sûr elle gagne le concours, mais la directrice de l'école ne lui donne pas l'argent de la récompense et en fait don à "la cause palestinienne". Wadjda est très en colère et triste, et le devient encore plus lorsqu'elle rentre chez elle et que sa mère lui apprend que son père vient de la répudiait et qu'elles sont dorénavant toutes seules.
Ultime geste de résistance : sa maman lui a acheté son vélo vert !!
 
Magnifique roman qui m'a énormément touché ! A recommander à toutes les jeunes filles. Grâce à son regard réaliste et sincère, l'auteur, qui est aussi la 1ère réalisatrice de cinéma saoudienne, nous fait découvrir, sans volonté de jugement, les réalités d'une vie à mille lieues de la nôtre.
Florence (Médiathèque d'Eygalières)

jeudi 3 août 2017

"Jardin des colonies" de Thomas B.Reverdy et Sylvain Venayre - Flammarion

Un écrivain veut écrire un roman d'aventure et il décide de raconter la vie de Jean Thadée Dybowski
qui dans les années 1880 voyagea en Afrique et fut nommé directeur du Jardin colonial de Nogent en 1890. A cet effet, il rencontre un jeune historien et visitent ensemble le Jardin colonial.
Leur promenade est l'occasion d 'évoquer le passé colonial de la France et sa représentation
C'est intelligent, passionnant.
Une écriture fluide.
A la fin du roman nous avons une envie folle d'aller nous promener dans le jardin colonial de Nogent qui vient d'être ouvert au public.

Charlette (Médiathèque d'Orgon)

mardi 1 août 2017

"La Daronne" d'Hannelore Cayre - Métaillé

Patience Poretefeux, 53 ans, veuve, mère de deux filles adultes, fille d'une mère dont elle doit assumer financièrement son séjour dans une maison de retraite, traductrice pour le ministère de la Justice qui la paie au noir.
Au détour d'une conversation qu'elle doit traduire sur un trafic de drogue, lui vient l'idée de faire du trafic.

Un roman original, drôle, ironique, plein d'humour qui aborde des sujets de société avec justesse (les maisons de retraite, la fin de vie, les difficultés psychologiques et financières des enfants lorsque les parents sont placés) mais également le trafic de drogue.
Bref, un excellent roman.

Charlette (Médiathèque d'Orgon)