mardi 31 janvier 2017

"C'est moi qui éteins les lumières" de Zoyâ Pirzâd - Zulma

Ce roman n'est pas une nouveauté mais j'avais envie d'en parler car, ayant eu le temps de le lire très récemment, j'ai eu un gros coup de cœur.
Afficher l'image d'origineZoyâ Pirzâd, jeune romancière iranienne, nous offre avec ce magnifique livre, une chronique de la vie quotidienne de Clarisse, une mère de famille d'origine arménienne vivant en Iran.
C'est la peinture d'une époque révolue, avant la prise de pouvoir de Khomeiny en 1979, où les femmes pouvaient encore envisager leur émancipation, même si elles étaient le plus souvent jugées à l'aune de leur intérieur ou de leurs talents de cuisinière.
Loin d'être monotone, le rythme tranquille, l'écriture fluide de Zoyâ Pirzâd transcende le quotidien de Clarisse, qui se dévoue entièrement à sa famille, ses amis, qui vivent entre eux, se sentant plus arméniens qu'iraniens.
Florence (Médiathèque d'Eygalières)

mercredi 25 janvier 2017

"L'échappée" d'Allan Stratton - Milan

Afficher l'image d'origineRoman pour grands ados.
Beaucoup de suspens, mais l'on ne lit pas ce roman le cœur léger quand on sait que dans la "vraie vie", ce sont des drames qui arrivent souvent. C'est dense, âpre, réaliste, flippant !
L'écrivain s'est appuyé sur les témoignages du département des crimes sexuels de la police de Toronto.
C'est l'histoire de Leslie, jeune ado canadienne de 15 ans, qui tombe amoureuse de Jason, 18 ans, qui s'avère être violent, pervers... Seul le courage de Leslie arrivera à la sauver.
Florence (Médiathèque d'Eygalières)

mardi 24 janvier 2017

"Et toi, tu as eu une famille ?" de Bill Clegg - Gallimard

Afficher l'image d'origineLittérature américaine.
Un terrible incendie a tout enlevé à June : sa fille Lolly qui allait se marier le lendemain, Will son futur gendre ; Luke son petit ami et Adam son ex-mari. June quitte son village et traverse le pays en voiture en quête d’apaisement …
Roman choral dans lequel les différents personnages vont s’exprimer sur cette tragédie. On découvre la vie des disparus mais aussi ce que vivent les rescapés. On peut être un peu dérouté par la forme du roman, il faut parfois lire quelques lignes avant de comprendre qui raconte et quel lien le narrateur a avec cette tragédie mais cela vaut la peine ! Très beau roman de résilience et sur l’immense difficulté de faire le deuil suite à un événement aussi dramatique.
Dominique (Bibliothèque de Mollégès)

vendredi 20 janvier 2017

"Le joueur de luth enchanté" de Marie Diaz, Ill. Carole Hénaff - Gautier Languereau

Afficher l'image d'origineCoup de cœur !
Conte du Maghreb librement inspiré.
Magnifiques illustrations très colorées.
Très beau conte, agréable à lire et à raconter.
Pour conserver la magie de ce conte, je vous laisse découvrir par vous-même la belle histoire du vieux joueur de luth aveugle.
Florence (Médiathèque d'Eygalières)

mercredi 18 janvier 2017

"La fille en rouge" de Kate Hamer - Denoël

Roman policier. Littérature américaine
Afficher l'image d'origine Après son divorce, Beth   élève seule  la petite Carmel 8 ans.  Beth  est toujours angoissée à l’idée de perdre sa fille, c’est hélas ce qui va arriver lors d’une visite à un festival de contes où elles se sont rendues toutes deux…
Histoire tour à tour de de Beth et de Carmel depuis le jour de l’enlèvement de celle-ci. Mère et fille sont  extrêmement attachantes.  Excellent suspense psychologique sans  cadavre ou presque !
Un très bon moment de lecture.
Dominique (Bibliothèque de Mollégès)

mercredi 11 janvier 2017

"Petit gorille" de Nadine Brun-Cosme ; Ill. Elodie Balandras - Points de suspension

Coup de cœur.
Afficher l'image d'origineAlbum petit format.
Très jolie histoire poétique, sur les thèmes de la différence, l'intolérance et l'amitié.
Un petit gorille bleu est rejeté par sa communauté. Un petit garçon, aux rêves bleus, est rejeté par sa communauté. Un jour, ils se rencontrent par hasard et se reconnaissent.
Montaigne avait dit en parlant de La Boétie, "Parce que c'était lui, parce que c'était moi !"
Voilà qui convient tout à fait à ce joli livre.
La lecture à voix haute en est agréable car il y a de nombreuses répétitions qui donnent du rythme au texte et son côté poétique. Et les dessins tout en finesse ajoutent encore à la beauté du texte.
Florence (Médiathèque d'Eygalières)

mercredi 4 janvier 2017

"Désorientale" de Djavadi Négar - éd. Liana Levi

Coup de cœur.
Afficher l'image d'origineFresque sur la mémoire, les difficultés de l’exil, la nécessité de s’intégrer.
Ce roman parle de l’Iran d’hier et de la France d’aujourd’hui.
Un récit qui nous bouleverse et nous fait rire. Il nous tient en haleine, multiplie avec bonheur les digressions sans jamais se perdre ni perdre son lecteur .
Un Régal !
Maria (Médiathèque d'Eyguières)