samedi 24 septembre 2016

"La souris qui sauva toute une montagne" - éd. Rue du monde

Un conte d'Antonio Gramsci ; raconté par Alain Serres ; illustré par Aurélia Fronty.

En Sardaigne, chaque matin, avant d'aller au marché, une mère, très pauvre, prépare un bol de lait pour son fils. Une souris passe par là, et hop !
Afficher l'image d'origineLa souris, qui n'est pas mauvaise, va pour se faire pardonner partir à la recherche de lait, mais...
Les chèvres ne font pus de lait car elles n'ont plus d'herbe, car plus d'eau ;
la fontaine n'a plus d'eau car son bassin est éboulé ;
la montagne, on lui a volé toutes ses pierres pour bâtir une prison.
La souris se fait alors l'avocat de l'enfant auprès de la montagne qui acceptera de donner ses pierres, qui... fontaine... qui herbe reverdit, qui chèvres....

EPATANT et plein de sagesse, sur la nature qui nourrit les hommes.
Les illustrations sont superbes !
Simone

jeudi 22 septembre 2016

"Le capitaine étoile de mer" de Davina Bell ; Ill. Allison Colpoys - Sarbacane

Afficher l'image d'origineNathan est un grand timide, et l'idée de défiler à l'école déguisé en animal sous-marin, le terrorise, malgré les encouragements de ses parents.
Délicate façon d'aborder les soucis des enfants timides. L'évocation de la bienveillance des parents est essentielle.
Simone

mardi 20 septembre 2016

"Chanson douce" de Leïla Slimani - Gallimard

Une « chanson douce »   cela pourrait être une comptine pour endormir Mila et Adam, les jeunes et beaux enfants d’un couple de parents aimants et travailleurs. Il n’en sera rien.
D’abord comblée par son rôle de mère au foyer Myriam décide de réintégrer le monde du travail.
Il lui faut trouver une nounou et c’est Louise « une perle rare » qui entre dans leur vie de parent.
Dévouée, disponible, maniaque, Louise s’est se rendre indispensable auprès du couple. Elle prend possession de cette famille qui devient sa raison de vivre.
On comprend que Louise est une femme blessée, frustrée. Elle va petit à petit sombrée dans la folie, ce qui instaure un suspense au récit.
Leila SLIMANI fait une analyse des modes de vie actuels, des relations employeurs-employée, du sort des petites gens.
Un roman captivant, d’une noirceur subtile. Il pourrait bien finir adapté à l’écran !
Mireille (Médiathèque d'Orgon)

samedi 17 septembre 2016

"Les enfants du Cap" de Michèle Rowe - Albin Michel

Roman Policier.
Marge Labuschagne est une psychologue criminelle à la retraite. Elle donne désormais chez elle des consultations privées, et est à la limite de la dépression depuis son divorce, le départ en Angleterre de son fils aîné et celui de son cadet, qui revient épisodiquement. En promenant son chien, elle découvre un cadavre sur la plage. L’enquête est confiée à Percy Jonas, une jeune inspectrice noire issue des townships. Celle-ci accepte avec réticence de collaborer avec Marge, tant il semble que tout les sépare. Mais au fil des pages, ces deux femmes vont devoir faire face à leurs blessures mutuelles.
Afficher l'image d'origineCe qui fait la force de ce roman, outre la trame policière qui est excellente, c’est ce nouveau regard sur l’Afrique du Sud, sa corruption et le mal de vivre de ses habitants, certains rongés par la culpabilité, et d’autres par le ressentiment et la colère. Michèle Rowe analyse finement les sentiments des personnages de ce livre, leurs difficultés au quotidien, et les rend ainsi crédibles et vraiment attachants. Mais il faudra certainement plusieurs décennies pour sentir l’apaisement de part et d’autre. Gros coup de cœur.
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

jeudi 15 septembre 2016

"Catalogue de machines, d'engins et de véhicules" de Didier Balicevic ; Ill. A-Sophie Baumann - Tourbillon

Afficher l'image d'origine
ALBUM BB
EPATANT : Il n'en manque pas un de ces engins, pas une de ces machines !! Et puis, qu'elles sont chouettes ces illustrations qui parlent clairement et joliment aux lecteurs.
Indispensable !
Simone

mardi 13 septembre 2016

"Poilu le poisson péteur" de Michael Rosen ; ill. Tony Ross - Albin Michel

Afficher l'image d'origineInutile de préciser que Poilu, le poisson péteur qui fait des bulles savantes, bulles qui émettent des notes de musique, va faire un malheur ! Elvire qui voulait un chien, ne regrettera pas d'avoir reçu à la place, un poisson en cadeau.
Bien sûr invraisemblable et pour cela, bien sûr, séduisant !!
Tony Ross toujours impeccable !
Simone

jeudi 8 septembre 2016

"A tombeau ouvert" de Bernard Chambaz - Stock

Afficher l'image d'origineLe 1er mai 1994, Ayrton Senna percute un mur à 260 km/h sur le circuit d'Imola. A partir de ce tragique évènement, Bernard Chambaz mène une enquête poussée sur le monde des courses automobiles, et plus particulièrement sur ce grand prix. La veille, lors des épreuves de qualifications, Roland Ratzenberger se tue, lui aussi, en percutant un mur à 300 km/h. En filigrane, on perçoit la pression des écuries pour maintenir la course. L'auteur aborde les enjeux des écuries de course automobile, mais aussi la rage et la passion des coureurs. On découvre un Ayrton Senna coureur d'automobile d'exception, mais également un homme sensible.
Un livre passionnant à lire absolument même si on a des à priori avec les courses automobiles.
Mireille (Médiathèque d'Orgon)