mardi 21 juin 2016

"Les pêcheurs" de Chigozie Obioma - Ed. de l'olivier

Afficher l'image d'origineLes pêcheurs, ce sont 4 frères nigérians (Ikenna,15ans, Boja,14, Obembe,11, et Benjamin,9). Benjamin, c’est le narrateur. Ils vivent une vie de famille soudée, aimante et disciplinée (+ mère + 1 petit frère et 1 petite sœur) jusqu'en janvier 1996. Leur père travaille à la Banque Centrale, mais il est muté en jv 96 à l’autre bout du pays. A partir de ce jour, les 4 garçons vont désobéir et vont aller pêcher dans une rivière interdite et maudite. Là, ils rencontrent une espèce de clochard fou (Abulu) qui leur crie des prophéties terribles… Ils vont alors être entrainés malgré eux dans une spirale de peur, de violence et de haine qui détruira peu à peu toute la famille qui sombre alors dans une véritable détresse.
C’est une véritable tragédie (cela se passe en un an et on ne sort pas du village) très bien écrite, mélange de fable africaine, de thriller (beaucoup de suspense psychologique) et malgré tout beaucoup de tendresse et de complicité pour les personnages. Ce récit décrit une famille assez aisée impliquée dans le contexte politique de l’époque (1996), dans la vie religieuse (mélange de christianisme, de superstitions, d’animisme), dans la vie sociale (on n’emploie pas la même langue selon la personne à qui l’on s’adresse ( anglais, igbo, yoruba).
Livre sur le destin, la place du père, la solidarité de la fratrie, le rêve que l’on fait sur l’avenir de ses enfants.
C’est un récit magnifique. C’est à lire. C’est un 1er roman.
Elisabeth

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.