mardi 28 juin 2016

"Marseille le roman vrai" de Marie-France Etchegoin - Stock

Ce n’est pas un roman. C’est un récit journalistique.
Tout ce que vous voulez savoir sur la  Castellane, le super marché de la drogue et ses règlements de compte …..
Tout ce que vous voulez savoir sur les magouilles mafieuses des frères Guérini et de leur clique….
Afficher l'image d'origine2 récits parallèles : l’un à la Castellane, dans les quartiers Nord, fin 2011. Un jeune garçon, Kamel, vient d’être assassiné à la kalachnikov. Il habitait la cité de Zinedine Zidane. La cité ne faisait pas encore les gros titres quotidiens des journaux, mais elle abritait déjà les plus gros marchés de stupéfiants de la région.
L’autre récit, c’est l’histoire de l’ascension des 2 frères Guérini. Jean-Noël qui présidait le Conseil Général des Bouches du Rhône et Alexandre qui dirigeait des entreprises de retraitement des ordures. Tous 2 poursuivis par la justice, pour trafic d’influence, systèmes mafieux, etc… Tous 2, poursuivant malgré tout,  leurs activités et dirigeant leurs entreprises.
L’auteure a rapproché ces 2 formes de violence : le trafic de drogue avec ses violences dans les quartiers Nord et la violence plus insidieuse de la corruption politique dans les quartiers Sud et là, la plaque tournante, c’est le Cercle des Nageurs, célèbre après chaque compétition internationale, mais aussi là se côtoient tous les politiques mafieux de Marseille.
Elle veut ainsi montrer l’histoire spécifique dans laquelle Marseille est engluée….
Malgré un style un peu journalistique, je pense que ce livre passionnera tous les curieux  de Marseille et tous ceux qui essaient de comprendre son destin tragique…..C’est passionnant.
Elisabeth

samedi 25 juin 2016

"La revalorisation des déchets !" de Sébastien Gendron - Albin Michel

« Je m’appelle Dick Lapelouse et je suis tueur à gages pour les gens de peu. Ca signifie que pour éliminer les nuisibles des pauvres, j’applique des tarifs largement en deçà de ceux pratiqués pour les nantis ».
Afficher l'image d'origineVoilà, le ton est donné. Fils d’un gangster mort d’une balle dans la tête avant sa naissance et d’une honnête blanchisseuse, Dick, en digne fils de son père, prend le même chemin. Après divers larcins, et cambriolages, il se met au service d’un mafieux avant de monter son entreprise de tueur « discount ». Ses tarifs ne dépassent pas 259,90 € TTC pièces et main d’œuvre. Les affaires marchant bien, il embauche une secrétaire, qu’il partage bientôt avec son voisin de bureau, psychiatre.
Jusqu’au jour, où, bien sûr, tout ne se passe pas comme prévu.
Décalé, oui, un tueur à gages presque humain, qui traite ses affaires comme un chef d’entreprise (contrats, enregistrements etc.) Humoristique bien sûr, et il est quand même sympathique, ce Dick.
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

mercredi 22 juin 2016

"L’ombre de nos nuits" de Gaëlle Josse - Notabilia


1639. Georges de la Tour s’apprête à peindre « Saint Sébastien soigné par Irène », et a demandé à sa fille aînée de poser pour lui.

Afficher l'image d'origineRouen, 2014. Une femme revient sur une histoire d’amour terminée. Elle a passionnément aimé un homme, qui lui avait caché avoir été marié et avoir une petite fille. Face à Irène, la femme du tableau, elle s’identifie à elle, y trouve une ressemblance et un apaisement.

On balance entre l’histoire de ce tableau, les circonstances de sa réalisation par Georges de la Tour, et la délicatesse des sentiments de cette femme pour son amour perdu. Un très beau roman, d’une extrême sensibilité et d’une extrême douceur.
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

mardi 21 juin 2016

"Les pêcheurs" de Chigozie Obioma - Ed. de l'olivier

Afficher l'image d'origineLes pêcheurs, ce sont 4 frères nigérians (Ikenna,15ans, Boja,14, Obembe,11, et Benjamin,9). Benjamin, c’est le narrateur. Ils vivent une vie de famille soudée, aimante et disciplinée (+ mère + 1 petit frère et 1 petite sœur) jusqu'en janvier 1996. Leur père travaille à la Banque Centrale, mais il est muté en jv 96 à l’autre bout du pays. A partir de ce jour, les 4 garçons vont désobéir et vont aller pêcher dans une rivière interdite et maudite. Là, ils rencontrent une espèce de clochard fou (Abulu) qui leur crie des prophéties terribles… Ils vont alors être entrainés malgré eux dans une spirale de peur, de violence et de haine qui détruira peu à peu toute la famille qui sombre alors dans une véritable détresse.
C’est une véritable tragédie (cela se passe en un an et on ne sort pas du village) très bien écrite, mélange de fable africaine, de thriller (beaucoup de suspense psychologique) et malgré tout beaucoup de tendresse et de complicité pour les personnages. Ce récit décrit une famille assez aisée impliquée dans le contexte politique de l’époque (1996), dans la vie religieuse (mélange de christianisme, de superstitions, d’animisme), dans la vie sociale (on n’emploie pas la même langue selon la personne à qui l’on s’adresse ( anglais, igbo, yoruba).
Livre sur le destin, la place du père, la solidarité de la fratrie, le rêve que l’on fait sur l’avenir de ses enfants.
C’est un récit magnifique. C’est à lire. C’est un 1er roman.
Elisabeth

vendredi 17 juin 2016

"La carrière du mal " de Robert Galbraith - Grasset

Afficher l'image d'origineROMAN POLICIER
Robin, la secrétaire du détective Cormoran Strike, reçoit par coursier une jambe humaine, amputée au niveau du genou. Cormoran pense aussitôt à des hommes de son passé tumultueux, capables de ce genre d’atrocités.
Si j’avais été un peu réservée sur les deux premiers volets des enquêtes de Cormoran Strike, je dois dire que ce troisième opus est une bonne surprise. J’aimais bien les deux personnages, le détective et son assistante-secrétaire, la charmante Robin, mais je les trouvais un peu caricaturaux, et les histoires un peu fades.
Celle-ci, si elle est plus sanglante, est aussi plus intéressante. Ici, Robin est directement visée, et à travers elle son patron. La psychologie des personnages est beaucoup plus approfondie, et en faisant référence au passé douloureux de chacun, les rend à la fois plus complexes et plus humains. Le côté romanesque (Robin va-t-elle oui ou non épouser ce crétin de Matthew ?) ajoute une tension supplémentaire. Bonne pioche donc pour cette « Carrière du Mal ».
Robert Galbraith est le pseudonyme de J.K. Rowling, l’auteur de « Harry Potter » et « Une place à prendre ».
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

jeudi 16 juin 2016

"Les enfants indociles" de Marie Charrel – Rue Fromentin

Afficher l'image d'origineCap ou pas cap ? Voici un roman original, bien mené, et une fois n’est pas coutume, optimiste.
Claire est une jeune femme timide, mélancolique. Elle fait des horoscopes dans un journal. Elle est très proche de sa grand-mère, un écrivain excentrique qui l’a élevée. Sa vie est bouleversée le jour où celle-ci disparait de sa maison de retraite en lui laissant un drôle de jeu de piste : cap ou pas cap ?  Porter des chaussures «zombies» toute la journée au boulot… poser nue… piquer le boulot du jeune qui la rabaisse régulièrement…
Et tout au long de ses défis, Claire va reconstituer la vie de sa grand-mère, retrouver des anecdotes du roman que celle-ci a écrit, et surtout partir à la rencontre d’elle-même, surmonter sa timidité et affronter sa vie.
Bref, un joli roman sur soi, sur l’amitié, l’affection, et la vie.
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

mercredi 15 juin 2016

"Enfants du diable" de Liliana Lazar - Seuil

Pour son deuxième roman, Liliana Lazar nous emmène à nouveau en Roumanie, pays de ses origines. Elle y aborde un sujet dramatique : la condition de vie des orphelins dans ce pays de dictature dans les années 1980. En plus du réalisme politique de ces années terribles, c’est un très bon roman à suspense.
Roman sombre qui nous parle d’une époque pas si lointaine où dans un pays proche du notre, la liberté de penser n’était pas de mise.
Un très bon moment de lecture qui nous rappelle qu’il fait bon vivre en démocratie !
Dominique (Bibliothèque de Mollégès)       

mardi 14 juin 2016

"Colibri" de Céline Delabre - Points de suspension

Afficher l'image d'origine(Adaptation d'un conte amérindien)
En résumé très rapide, pour ne pas en dévoiler trop : Colibri agit, ce qui entraine les autres oiseaux dans l'action.
Les illustrations sont très belles et très colorées.
Le texte est minimaliste, très court, très beau. Il n'y a pas de morale, pas de conclusion qui explique le pourquoi du comment à l'enfant, et c'est très bien car il comprendra de lui-même !
C'est plein de sagesse et il en restera une trace longtemps après dans son esprit , je pense.
Florence (Médiathèque d'Eygalières)

jeudi 9 juin 2016

"Petit bonhomme" d'Eric Battut - La poule qui pond

Afficher l'image d'origineVoici l'occasion de vous faire découvrir une petite maison d'édition bien sympa de Clermont-Ferrand, La poule qui pond, qui fait un travail de qualité.

En l'occurrence ici, ce sont trois petits livres avec les personnages de Petit Bonhomme et d'un monstre vert, noir ou bleu selon l'album, qui finissent toujours par être de bons amis.

Les dessins sont magnifiques, colorés, du Eric Battut !!
Le texte, poétique et amusant, s'adresse  à un jeune public de Maternelle.
A découvrir donc.
Florence (Médiathèque d'Eygalières)

mercredi 8 juin 2016

"Grande bouche" d'Antonin Louchard - Seuil jeunesse

Afficher l'image d'origineAlbum BB
L’histoire de la grenouille à grande bouche en petit format mais avec des illustrations en gros plan.
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

mardi 7 juin 2016

"M Train" de Patti Smith - Gallimard

M train débute par «  Ce n’est pas facile d’écrire sur rien » et pourtant elle a tant de choses à raconter Patti Smith : sur les écrivains qu’elle admire (Bollano, Genet, Mishima, Camus …), sur ses voyages mélancoliques : partir se recueillir sur la tombe de Genet ou boire un café dans les bistrots qu’elle affectionne dans le monde. De nombreuses photos en noir et blanc illustrent ce récit, toutes prises avec un polaroid des années 60, elles ajoutent une note émouvante et poétique à ce très beau livre. Profitez-en pour écouter sa musique.
Hélène (Médiathèque de Vernègues)

vendredi 3 juin 2016

"Clin Tiswoud" d'Estelle Billon-Spagnol - "Pépix" Sarbacane

Afficher l'image d'origineRoman enfant 8-12 ans
Corentin ou plutôt Chico (son surnom) est un garçon de 10 ans très sympathique. Il a 3 sœurs (appellées l’ABC). Le roman est le journal intime de Chico alias Clin Tiswoud (son héros). Chico a un gros problème, il ment tout le temps. Sa maman veut lui organiser un anniversaire surprise et Chico va tout faire pour que cette fête n’ait pas lieu. Beaucoup d’humour, une écriture agréable une mise en page très dynamique avec des dessins, des gribouillis…. Bref, un très bon roman, on attend la suite !
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

jeudi 2 juin 2016

"Ourson le terrible" de Christian Jolibois ; Ill. Marianne Barcilon - Kaléidoscope

Afficher l'image d'origineRegardez moi la tête de cet ourson !! N'est-il pas adorable ??
Mais non !! "Il est redoutable, effroyable, épouvantable, abominable". Il aime faire peur, embêter, maltraiter les autres animaux. Jusqu'au jour où il fiche un coup de pied à une grosse oursonne...
La fin réserve une agréable surprise.
Florence (Médiathèque d'Eygalières)

mercredi 1 juin 2016

"Des blanches et des noires" d'Isabelle Wlodarczyk et Hajnalka Coerhati - Oskar éd.

Un album pour un documentaire - Junior
Afficher l'image d'origineDans les années 40, une fillette noire donne son premier concert. Ses parents sont fiers de venir la voir jouer. Mais un couple de Blancs arrive et leur demande de céder leur place... Cette histoire émouvante sur la ségrégation et la musique est inspirée d'un épisode de la vie de Nina Simone.
Le documentaire : Cette partie aborde le thème de la ségrégation … ça fait froid dans le dos !
Très beau doc avec l’essentiel pour prendre conscience de l’horreur vécut par toutes les personnes de couleurs.
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)