mercredi 21 décembre 2016

"Quatre sœurs et un Noël" de Sophie Rigal Goulard - Rageot

Afficher l'image d'originePour celles qui connaissent, nous retrouvons les 4 L, Luna, Laure , Lou, Lisa qui partent avec leur parents passer Noël chez des amis fermiers dans le sud ouest. Pas du tout enchantées de ne pas passer  ces vacances à Paris, les 4 L vont découvrir la joie et la beauté des choses simples, l’amitié, l’entraide, les animaux…
Très bon roman pour les 8-10 ans.
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

mardi 20 décembre 2016

"Les trolls, ça pue !" de Jeanne Willis et Tony Ross – éd. Nord Sud

Afficher l'image d'origineBilly et Cyril s'amusent avec le téléphone du fermier. Quand ils trouvent le numéro du troll, ils décident de lui envoyer des messages…pas très aimables. Les trolls, c'est bien connu, "c'est moche et ça pue!" Mais notre troll est un tout petit troll, mignon comme un cœur au visage ruisselant de larmes…
Un album sympathique sur le cyber harcèlement.


Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

samedi 17 décembre 2016

"La maison soleil" de Hélène Kérillis – Léon arts& stories

Afficher l'image d'origineVincent van Gogh raconté par Camille, un voisin de la maison jaune à Arles.
Camille est le fils du postier, que Vincent VG a peint.
De belles illustrations avec les tableaux  célèbres du peintre. En fin d’album,  des questions réponses.
Très bel album doc. Existe aussi pour Magritte, Hokusaï, Paul Klee… 
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

jeudi 15 décembre 2016

"Ma vie de courgette" de Claude Barras et Céline Sciamma - Glénat

Afficher l'image d'origineCourgette, c'est un surnom un peu bizarre, mais forcément on y tient quand c'est votre mère qui vous l'a donné et qu'elle vient de mourir par accident. Au Foyer des Fontaines où il arrive, Courgette va faire la connaissance d'autres enfants un peu comme lui, parfois durs au dehors mais tendres à l'intérieur. Avoir une bande de copains, parler de la vie et faire des blagues, il y en a des choses à découvrir et à apprendre ensemble ! Et pourquoi pas, même, être heureux !?

Album tiré du long-métrage, réalisé en stop motion par Claude Barras sur un scénario de Céline Sciamma, déploie un univers riche en émotions et donne vie à une palette de personnages pétris d'humanité qui cheminent ensemble vers un destin plus lumineux. Il fait partie de la sélection de la Quinzaine des réalisateurs de Cannes 
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

mercredi 14 décembre 2016

"Les trésors de Becky" de Jehanne Weyman - Bilboquet

Afficher l'image d'origineBecky collectionne des objets qu’elle trouve à la déchetterie, son pays des merveilles gardé par Michel. Becky est sujet de moquerie des enfants, alors elle s’isole et se rend dans sa cabane où elle entrepose ses trésors . Mais un jour, un garçon vient  perturber  son monde. Sylvain est un enfant comme elle, incompris des autres. Ils finiront par se comprendre et deviendront amis.
Un bel album sur la différence.
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

mardi 13 décembre 2016

"C’est ma journée ! mon imagier" d'Anne sol – Les éditions de la bagnole

Afficher l'image d'originePetit imagier bien sympa avec des pages cartonnées.
De très belles photos qui illustrent le texte.
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

jeudi 1 décembre 2016

"Les règles d’usage" de Joyce Maynard - éd. Philippe Rey

Roman qui rend un bel hommage aux victimes du 11 septembre 2001.
Livre édité  aux USA en 2003.
Afficher l'image d'origine Même avec cette traduction tardive, l’émotion reste intacte. L’héroïne principale Wendy a 13 ans lorsque sa mère disparaît dans l’attentat. Wendy  vit heureuse avec sa mère, son beau -père et son tout petit frère. Son père biologique qu’elle ne voit que très rarement mais qu’elle idéalise, décide de la prendre avec lui et elle se retrouve à des milliers de kilomètres de New York, de ses amis. Elle doit faire son deuil, séchera le collège, fera des rencontres surprenantes, lira beaucoup.
Un magnifique roman sur la reconstruction, le deuil l’adolescence, la famille. 
Très gros coup de cœur !!
Dominique (Bibliothèque de Mollégès)

mardi 29 novembre 2016

"Sacrifice" de Joyce Carol Oates - Ed. Philippe Rey

Afficher l'image d'origineComme très souvent, dans l’œuvre de l’auteur,  J.C Oates  part d’un fait réel qui s’est produit en 1987 dans un quartier noir d’une ville du New Jersey.  Une adolescente noire  est retrouvée ligotée dans une cave. Elle accuse des policiers blancs  d’enlèvement, de viol et de torture.
Portrait  peu flatteur de  la société américaine, cette histoire se passe en 1987 mais pourrait être d’actualité. Manipulations, récupérations religieuses …  un roman sur les questions identitaires, dans lequel l’auteure ne prend pas parti  mais expose simplement les faits.
Encore un très beau roman de cette grande dame de la littérature américaine.
Dominique (Bibliothèque de Mollégès)

mercredi 16 novembre 2016

"Crée ton jeu de casse-briques avec Scratch" - 404 éditions

Afficher l'image d'origineUn livre manuel pour apprendre à coder avec Scratch, le langage de programmation spécialement développé pour les enfants. 
Grâce à ce livre, votre enfant va pouvoir apprendre à créer son propre jeu de casse-briques, tout en s'amusant !

Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

mardi 8 novembre 2016

"14-14" de Silène Edgar et Paul Beorn - Castelmore

Roman jeune ado.
Afficher l'image d'origine Hadrien et Adrien, deux garçons de 13 ans, habitent à quelques kilomètres l'un de l'autre en Picardie. Leurs préoccupations ne sont finalement pas si différentes : les relations avec leurs parents, leurs premiers amours, l'école... Et en même temps, leurs incompréhensions sur leurs modes de vie, leurs façons de s'exprimer montrent l'évolution de notre société. Une seule chose les sépare : un siècle. Leurs destins vont se mêler et une faille temporelle leur permet d'échanger du courrier...
Un coup de coeur pour ce roman !
Roman adapté aux lecteurs dyslexiques et aux autres !
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

jeudi 3 novembre 2016

"Le journal d’Aurore" de Marie Despleschin et Agnès Maupré - Rue de sèvres

Les romans de Marie Despleschin en BD.
Afficher l'image d'origine Aurore a deux soeurs qui la détestent, les parents les plus insignifiants possible, une aversion avérée pour toute forme d’effort scolaire, pas de passion identifiée... autant dire, dans l’ensemble, une vie moins passionnante que celle du rat taupe des plateaux d’Abyssinie. Heureusement, dans ce tableau sombre d’une vie d’ado de 3e, il y a Lola, son amie qui habite en face et la comprend, elle. Enfin, ça dépend des jours. Et puis le nouveau demi-frère de Lola, Marceau, élément perturbateur notoire. La vie n’est décidément pas un long fleuve tranquille à 14 ans et vaut bien les pages d’un journal.
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

mercredi 2 novembre 2016

"Fille de présidente" (tome 1 : L'élection) de Pascale Perrier - Oskar

Roman enfant à partir de 9 ans
Afficher l'image d'origine C’est l’histoire d'une jeune fille dont la mère se présente aux élections présidentielles. La maman d’Angèle a décidé de se présenter à l’élection présidentielle. Meetings, coups bas entre candidats… Malgré les efforts que sa mère fournit pour être présente, tout est complètement chamboulé. Ajoutez aux enjeux politiques : un père souvent absent et un peu fantasque, un petit frère passionné de jeux soporifiques, un amoureux qui ne s’est même pas aperçu que vous existiez, et vous aurez une idée du quotidien d’Angèle !
D’autant plus que, si l’élection est réussie, il faudra déménager à Paris. Perspective peu enthousiasmante…
 Depuis les primaires jusqu’au résultat du second tour, on suit le quotidien d’une famille dont chacun des membres a un caractère bien trempé !
Roman très sympa où, à la toute fin, sont expliqué de manière très simple tous les partis politiques.
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

vendredi 28 octobre 2016

"L'opticien de Lampedusa" d'Emma-Jane Kirby - Equateurs

Coup de cœur absolu !
Afficher l'image d'origineAu large de Lampedusa, des migrants ont chaviré.
C’est en essayant de leur porter secours que l’opticien de Lampedusa va se trouver confronté à la triste réalité de ces hommes et femmes qui tentent par tous les moyens de quitter l’horreur de leur pays.
En espérant trouver l’Eldorado, ils trouvent  un enfer.
Un sauvetage qui remue au plus profond de soi-même….
D’après une histoire vraie.
A lire, faire lire, offrir de toute urgence.
Maria (Médiathèque d’Eyguières)

mercredi 26 octobre 2016

"Un hiver à Sokcho" d'Elisa Shua Dusapin - Zoé édition

Afficher l'image d'origineUn premier roman qui mérite qu’on parle de lui.
Un univers poétique, envoutant, un texte traversé par une belle énergie tout en pudeur.
Difficile de le résumer, d’ailleurs,  je n'en ai pas envie. ..
C’est l’histoire d’une rencontre de deux êtres que tout oppose, c’est l’histoire de ce qui nous sépare et de ce qui nous rapproche.
Un coup de Cœur énorme.
Maria  (Médiathèque d’Eyguières)

mercredi 19 octobre 2016

"En famille, il y a des règles" de Laurence Salaün et Gilles Rapaport - Seuil jeunesse

Résultat de recherche d'images pour "dans la famille il y a des regles seuil jeunesse"Après "A l’école il y a des règles », on passe à la famille. C’est pareil, il y a des choses à faire et des choses à éviter…
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

"P’tit loup part en voyage" d'Orianne Lallemand et Eleonore Thuillier - Auzou

Afficher l'image d'origineALBUM BB
Aujourd’hui, P’tit Loup part en voyage et va prendre l’avion pour la première fois. Le voyage se fera sans encombre jusqu’à destination où viendra l’accueillir une jolie vahiné.
Petit album aux plages plastifiées très sympa pour les tout-petits.
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

mardi 18 octobre 2016

"Fils de feu" de Guy Boley - Grasset

"Fils de feu" est le récit d'une enfance. 
Afficher l'image d'origine Ils sont fils de forgeron d'art, ils admirent leur père qui bat le fer. Il est robuste et artiste. Mais son petit frère meurt. Face au chagrin chacun tente de survivre. Le père s'élogne de la maison, la mère s'enferme dans le deni. Elle vit comme si son enfant était toujours là. Et son fils la protège et entre dans son jeu. La société change également, on entre dans la société de consommation qui délaisse la ferronerie d'art pour des kits achetés en grande surface.Devenu adulte et peintre, il tente de retrouver la paix. Le livre s'achève sur un tableau, mais je vous laisse le découvrir.
Un style dépouillé, précis, poétique.
Un premier roman réussi et envoutant.
Charlette (Médiathèque d'Orgon)

vendredi 14 octobre 2016

"Mamoushka" de Marine Thevenet et Marina Sauty - Fleur de ville

Afficher l'image d'origineMamoushka est une mamie voyageuse racontée par sa petite fille. Elle parcourt tous les continents. Dans sa valise elle transporte des objets venant de ses voyages. Un joli conte qui parle de la relation entre une grand-mère et ses petits-enfants.
Illustrations poétiques et pastelles.
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

jeudi 13 octobre 2016

"Chanson douce" de Leïla Slimani - Gallimard

Afficher l'image d'origineUn conte moderne et glaçant !
Dès les premières lignes, on est happée par l’histoire …
C’est  les travers de notre époque qui se révèle dans ce récit qui fait froid dans le dos, les rapports dominant dominés , l’argent, les préjugés de classe et de culture.
Un très bon roman.
Maria Corazza  (Médiathèque d'Eyguières)

mercredi 12 octobre 2016

"Le garçon" de Marcus Malte - Zulma

Le garçon est un être quasi sauvage, peut-être muet. Il ne connait que sa mère et les alentours de leur cabane.
Au décès de celle-ci, il quitte le sud de la France et il se met en chemin. Commence les rencontres avec les hommes : d’abord Brabek un lutteur de foire, nomade et philosophe.
Afficher l'image d'originePuis au détour d’un virage, Emma passionnée de musique. Elle sera sa sœur, son amante, sa mère. Elle lui donnera un prénom : Félix
Ils apprendront tout de l’amour ensemble et vivrons un amour absolu, véritable.
Mais la première guerre mondiale arrive avec son lot de monstruosité, de folie, de bêtise. Elle lui donnera un nom : Mazeppa
Notre héros n’en sortira pas indemne, il restera blessé à jamais dans son corps et dans son âme.
Ce roman nous touche par la candeur de ce garçon mutique, par la beauté des émotions qu’il voit, le carnage qu’il croise, par la passion qui le lie à Emma.
Un livre coup de cœur qui laisse sans voix comme « le garçon ».
Mireille (Médiathèque d'Orgon)

mardi 11 octobre 2016

"Tropique de la violence" de Natacha Appanah - Gallimard

Afficher l'image d'origine"Tropique  de la violence" nous plonge dans l’enfer d’une jeunesse livrée à elle-même sur l’Ile de Mayotte.
Cinq destins vont se croiser. Les personnages nous livrent leur histoire, leur quotidien de misère, de violence, et de corruption.
C’est un livre coup de poing où l’on pointe du doigt un pays au bord du chaos et dont personne ne parle, qui ne fait pas les titres des journaux télévisés.
Il serait grand temps de réagir… C’est un territoire Français !
A lire !
Maria Corazza  (Médiathèque d'Eyguières)

vendredi 7 octobre 2016

"Petit pays" de Gaël Faye - Grasset

Nous sommes dans les années 1990. Le jeune Gabriel enfant métis d’un père français et d’une mère rwandaise  vit heureux au Burundi, avec l’insouciance de l’enfance mais la guerre civile rwandaise  viendra bouleverser la cellule familiale.   Une très belle surprise de la rentrée littéraire avec ce récit sur une situation dramatique vue par les yeux d’un enfant.
Coup de cœur

Dominique (Bibliothèque de Mollégès)

Afficher l'image d'origine"Petit Pays", (c’est aussi le titre d’une de ses chansons) de Gaël faye , dont c’est le premier roman.
C’est un récit poignant à travers le regard d’un enfant (Gabriel) de la guerre du Burundi et du Rwanda.
On découvre petit à petit, comment ce terrible conflit a mis fin à son insouciance d’enfant.
C’est à la fois tragique, violent, mais aussi  tendre comme l’enfance.
J’ai beaucoup aimé.
 
Maria Corazza  (Médiathèque d'Eyguières)

jeudi 6 octobre 2016

"Marcel le cow boy. 1, la forêt qui pique" d'Eva Muszynski et Karsten Teich - Casterman

Afficher l'image d'originePremier roman pour enfants CP.
Marcel est un cow boy tout petit qui vit avec son amie Rose le cochon au far-west à la ferme « Petit Bonheur » entourée d’une forêt de cactus . Petit roman amusant pour les premières lectures. Des illustrations colorées à chaque page.
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

"Moi aussi, je suis une ado" de Ségolène Valente - Rageot

Roman enfant 9-10 ans
Afficher l'image d'origineAlice a 10 ans et en a marre d’être traitée comme un bébé. Lorsqu’elle rencontre Célia, l’amie de son frère, une ado superbe avec une mèche bleue, Alice va tout faire pour lui ressembler….  Il y aura des querelles avec ses parents qui sont très soft, son frère et sa sœur, son amie, Joséphine et ses ennemies les BBB (surnom donné pour leurs conversations : beauté, bijoux, bisous.) Une excursion avec sa classe à Paris va permettre à Alice de se réconcilier avec elles. A la fin du roman, Alice aura une nouvelle chambre aménagée dans le grenier. Elle retrouvera ses poupées mises là et ne pourra s’empêcher de jouer avec. Finalement, elle n’a que 10 ans….
Très bon roman plein de  pep's et d'humour qui parle avec justesse de la pré-adolescence, aux pré-adolescents ! 
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

mercredi 5 octobre 2016

"Un paquebot dans les arbres" de Valentine Goby - Actes Sud

Afficher l'image d'origineValentine Goby s’est inspirée de l’histoire familiale d’Elise Bellion.  Ce paquebot   est un sanatorium dans lequel sont soignés les parents de Mathilde qui sont  tuberculeux. Nous sommes à la fin des années 1950 début 1960, à cette époque,  seuls les salariés pouvaient bénéficier du  système de sécurité sociale. Les parents de Mathilde commerçants aisés  se retrouvent  bientôt dans une grande précarité. Pas de misérabilisme dans ce roman d’une grande sensibilité qui nous conte le courage de  la jeune Mathilde.

Coup de cœur
Dominique (Bibliothèque de Mollégès)

mardi 4 octobre 2016

"De pourpre et de soie" de Mary Chamberlain - Ed. Préludes

Londres 1939. Ada Vaughan commence à travailler dans un atelier de mode. C'est une belle jeune fille, volontaire, douée, qui rêve de faire carrière dans la haute couture. Mais elle rencontre Stanislaus Lieben, un gentleman qui lui propose un voyage à Paris (son rêve)
Nous avons l'intuition que Stanislaus est 'louche" mais Ada naïve le suit. Lorqu'ils sont à Paris la guerre éclate. Stanislaus disparaît en Belgique. Ada peut encore rentrer en Angleterre, mais elle est amoureuse et naïve. Elle va en Belgique pour le retrouver mais Stanislaus a vraiment disparu. Elle se retrouve seule mais elle est courageuse.
Afficher l'image d'origineAda sera internée à Dachau, puis elle sera domestique, prostituée et même bonne soeur de la Charité.
 
Un beau roman, une écriture fluide.
Un portrait de femme courageuse mais naïve pris dans la tourmente de la guerre.
Ce roman est une fiction mais certains faits sont vrais et les notes à la fin du roman sont fort intéressantes. 
Charlette (Médiathèque d'Orgon)

samedi 24 septembre 2016

"La souris qui sauva toute une montagne" - éd. Rue du monde

Un conte d'Antonio Gramsci ; raconté par Alain Serres ; illustré par Aurélia Fronty.

En Sardaigne, chaque matin, avant d'aller au marché, une mère, très pauvre, prépare un bol de lait pour son fils. Une souris passe par là, et hop !
Afficher l'image d'origineLa souris, qui n'est pas mauvaise, va pour se faire pardonner partir à la recherche de lait, mais...
Les chèvres ne font pus de lait car elles n'ont plus d'herbe, car plus d'eau ;
la fontaine n'a plus d'eau car son bassin est éboulé ;
la montagne, on lui a volé toutes ses pierres pour bâtir une prison.
La souris se fait alors l'avocat de l'enfant auprès de la montagne qui acceptera de donner ses pierres, qui... fontaine... qui herbe reverdit, qui chèvres....

EPATANT et plein de sagesse, sur la nature qui nourrit les hommes.
Les illustrations sont superbes !
Simone

jeudi 22 septembre 2016

"Le capitaine étoile de mer" de Davina Bell ; Ill. Allison Colpoys - Sarbacane

Afficher l'image d'origineNathan est un grand timide, et l'idée de défiler à l'école déguisé en animal sous-marin, le terrorise, malgré les encouragements de ses parents.
Délicate façon d'aborder les soucis des enfants timides. L'évocation de la bienveillance des parents est essentielle.
Simone

mardi 20 septembre 2016

"Chanson douce" de Leïla Slimani - Gallimard

Une « chanson douce »   cela pourrait être une comptine pour endormir Mila et Adam, les jeunes et beaux enfants d’un couple de parents aimants et travailleurs. Il n’en sera rien.
D’abord comblée par son rôle de mère au foyer Myriam décide de réintégrer le monde du travail.
Il lui faut trouver une nounou et c’est Louise « une perle rare » qui entre dans leur vie de parent.
Dévouée, disponible, maniaque, Louise s’est se rendre indispensable auprès du couple. Elle prend possession de cette famille qui devient sa raison de vivre.
On comprend que Louise est une femme blessée, frustrée. Elle va petit à petit sombrée dans la folie, ce qui instaure un suspense au récit.
Leila SLIMANI fait une analyse des modes de vie actuels, des relations employeurs-employée, du sort des petites gens.
Un roman captivant, d’une noirceur subtile. Il pourrait bien finir adapté à l’écran !
Mireille (Médiathèque d'Orgon)

samedi 17 septembre 2016

"Les enfants du Cap" de Michèle Rowe - Albin Michel

Roman Policier.
Marge Labuschagne est une psychologue criminelle à la retraite. Elle donne désormais chez elle des consultations privées, et est à la limite de la dépression depuis son divorce, le départ en Angleterre de son fils aîné et celui de son cadet, qui revient épisodiquement. En promenant son chien, elle découvre un cadavre sur la plage. L’enquête est confiée à Percy Jonas, une jeune inspectrice noire issue des townships. Celle-ci accepte avec réticence de collaborer avec Marge, tant il semble que tout les sépare. Mais au fil des pages, ces deux femmes vont devoir faire face à leurs blessures mutuelles.
Afficher l'image d'origineCe qui fait la force de ce roman, outre la trame policière qui est excellente, c’est ce nouveau regard sur l’Afrique du Sud, sa corruption et le mal de vivre de ses habitants, certains rongés par la culpabilité, et d’autres par le ressentiment et la colère. Michèle Rowe analyse finement les sentiments des personnages de ce livre, leurs difficultés au quotidien, et les rend ainsi crédibles et vraiment attachants. Mais il faudra certainement plusieurs décennies pour sentir l’apaisement de part et d’autre. Gros coup de cœur.
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

jeudi 15 septembre 2016

"Catalogue de machines, d'engins et de véhicules" de Didier Balicevic ; Ill. A-Sophie Baumann - Tourbillon

Afficher l'image d'origine
ALBUM BB
EPATANT : Il n'en manque pas un de ces engins, pas une de ces machines !! Et puis, qu'elles sont chouettes ces illustrations qui parlent clairement et joliment aux lecteurs.
Indispensable !
Simone

mardi 13 septembre 2016

"Poilu le poisson péteur" de Michael Rosen ; ill. Tony Ross - Albin Michel

Afficher l'image d'origineInutile de préciser que Poilu, le poisson péteur qui fait des bulles savantes, bulles qui émettent des notes de musique, va faire un malheur ! Elvire qui voulait un chien, ne regrettera pas d'avoir reçu à la place, un poisson en cadeau.
Bien sûr invraisemblable et pour cela, bien sûr, séduisant !!
Tony Ross toujours impeccable !
Simone

jeudi 8 septembre 2016

"A tombeau ouvert" de Bernard Chambaz - Stock

Afficher l'image d'origineLe 1er mai 1994, Ayrton Senna percute un mur à 260 km/h sur le circuit d'Imola. A partir de ce tragique évènement, Bernard Chambaz mène une enquête poussée sur le monde des courses automobiles, et plus particulièrement sur ce grand prix. La veille, lors des épreuves de qualifications, Roland Ratzenberger se tue, lui aussi, en percutant un mur à 300 km/h. En filigrane, on perçoit la pression des écuries pour maintenir la course. L'auteur aborde les enjeux des écuries de course automobile, mais aussi la rage et la passion des coureurs. On découvre un Ayrton Senna coureur d'automobile d'exception, mais également un homme sensible.
Un livre passionnant à lire absolument même si on a des à priori avec les courses automobiles.
Mireille (Médiathèque d'Orgon)

mardi 30 août 2016

"J'veux pas y aller !" de Ghislaine Roman ; Csil - Frimousse

Afficher l'image d'origineCoup de cœur pour ce petit album aux dessins sympathiques et au texte très court. Quelles bouilles ils ont ces enfants !! Et ils font preuve  de beaucoup d'imagination quand il s'agit de trouver des prétextes pour ne pas entrer dans l'eau de la piscine.
Florence (Médiathèque d'Eygalières)

mercredi 24 août 2016

"Le chagrin des vivants" d'Anna Hope - Gallimard

Afficher l'image d'origineDurant les cinq premiers jours de novembre 1920 (du 7 au 11 novembre) l'Angleterre attend l'arrivée du Soldat inconnu, rapatrié depuis la France. Alors que le pays est en deuil, et que tant d'hommes ont disparu, ou sont revenus handicapés physiques ou psychiques, cette cérémonie est plus qu'un symbole, elle accueille toute la peine d'une nation.
A Londres nous suivons trois femmes qui vont vivre à leur manière ces journées. Trois femmes qui ne se connaissent pas, mais elles ont perdu un fiancé, un fils, un frère. Elles se frôlent, se croisent et attendent le retour du Soldat inconnu. Au cours des ces journées leurs langues se délient, la parole se libère et les coeurs s'apaisent. Elles acceptent la mort et vont pouvoir se reconstruire.
Une belle prose riche et fluide.
Un livre à lire absolument.
Charlette (Médiathèque d'Orgon)

jeudi 4 août 2016

"Des mille et une façons de quitter la Moldavie" de Vladimir Lortchenkov - Mirobole éd.

Vous connaissez la Moldavie ? Une enclave, coincée entre la Roumanie et l’Ukraine. En tous les cas, ses habitants rêvent d’une chose : la quitter pour l’Italie, leur eldorado, où les hommes pourront travailler chez Fiat, et les femmes faire des ménages pour 1000 euros par mois.
Afficher l'image d'origineLes premiers à tenter l’aventure sont 45. Ils ont payé 4000 euros, une vraie fortune, pour tomber sur des escrocs qui les ont promenés quatre jours en Moldavie pour les abandonner près de … Chisineau.
Décalés, déjantés, du président rêvant juste d’ouvrir une pizzéria, du pope abandonné par sa femme et levant une armée de croisés via la Roumanie, du mécanicien génial transformant le sacro-saint tracteur de son ami en avion puis en sous-marin, tous ces personnages sont prêts à tout pour quitter le pays le plus pauvre du monde. Des aventures incroyables, des situations incongrues, alliées à une écriture acide font la trame de ce roman drôle, cruel… et humain.
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

vendredi 22 juillet 2016

"Les disparus du phare" de Peter may - Rouergue Noir

Afficher l'image d'origineRoman policier
Littérature écossaise
Coup de cœur
Sur une plage écossaise, un homme, rejeté par la mer, reprend conscience. Il ne sait plus qui il est ni où il est, il est devenu amnésique. Il a simplement le sentiment d’avoir vécu un drame horrible…
Excellent suspense dans le décor tourmenté des îles Hébrides qu’affectionne Peter May.
Dominique (Bibliothèque de Mollégès).

mercredi 20 juillet 2016

"Mémoire de fille" d'Annie Ernaux - Gallimard

Afficher l'image d'origineRécit dans lequel Annie Ernaux revient sur l’été de ses 18 ans en 1958, l’été où elle passera sa première nuit avec un homme. Mémoire d’une époque où les filles rêvent de liberté, une époque où s’émanciper de sa famille n’est pas facile. Beaucoup d’émotions dans ce très beau roman autobiographique.
Dominique (Bibliothèque de Mollégès)

mardi 19 juillet 2016

"Agatha Raisin enquête..." de M.C. Beaton - Albin Michel

ROMAN POLICIER
Afficher l'image d'origineSi vous aimez les romans policiers genre "Agatha Christie", vous aimerez l'héroïne anglaise, Agatha Raisin : célibataire cinquantenaire récemment en retraite après avoir vendu sa boîte de communication londonienne.
La voilà qui se retrouve au beau milieu de la campagne anglaise, dans un charmant village, propriétaire d'un cottage, mais quel ennui !! Heureusement, notre Agatha a le don pour flairer les meurtres et se mettre dans des situations rocambolesques !
Humour, suspens... Vous passerez un bon moment !
Florence (Médiathèque d'Eygalières)

vendredi 15 juillet 2016

"Le secret de la manufacture de chaussettes inusables" d’Annie Barrows - NiL

Afficher l'image d'origine1938, Etats-Unis. Layla Beck est une charmante jeune fille d’une vingtaine d’années, fille de sénateur, et n’ayant jamais eu à travailler. Lorsqu’elle refuse d’épouser le riche parti choisi par son père, celui-ci voit rouge, lui coupe les vivres et l’oblige à intégrer le Federal Writer’s Project. Elle devra donc rejoindre la petite ville de Macedonia (Virginie Occidentale) et écrire l’histoire de cette commune.
La mort dans l’âme, persuadée d’y trouver des gens incultes vivant dans des masures, elle fait la connaissance de sa « logeuse », Jottie, et de sa famille atypique, notamment ses nièces Bird et Willa, qu’elle élève. Au fil des rencontres aves les habitants de Macedonia, Layla va découvrir une autre façon de vivre, et surtout des secrets bien enfouis.
Après « Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates », Annie Barrows trouve un nouveau souffle avec cet excellent roman, plein de fraîcheur avec une touche de romanesque jamais mièvre, et une excellente étude de mœurs en pleine prohibition. La jeune Willa apporte son point de vue d’enfant sur le monde des adultes, Layla narre à ses amis sa vie quotidienne, le tout entrecoupé des souvenirs de Jottie sur son amour perdu, bref, on ne s’ennuie pas une seconde au cours de ces 621 pages. A découvrir.
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

jeudi 7 juillet 2016

"Comment s’en sortir avec une mère en vadrouille, un petit frère qui se prend pour un chien, une fouine pour voisine et sans un sous en poche" de Dave Cousins - Bayard

Afficher l'image d'origineL’histoire de Terrence 15 ans et de son petit frère, sans père, avec une mère alcoolique et dépressive qui va disparaitre. Terrence raconte comment durant 20 jours il a réussi à dissimuler l’absence de sa mère aux yeux de tous malgré sa propre inquiétude, une voisine envahissante et un petit frère bavard. Il raconte aussi comment il s’est débrouillé pour vivre normalement sans un sous en poche. Il va rechercher sa mère, ignorer l’école et en perdre la notion du temps. Un livre touchant, attachant et émouvant.
Sabrina (Médiathèque de Maussane)

mardi 28 juin 2016

"Marseille le roman vrai" de Marie-France Etchegoin - Stock

Ce n’est pas un roman. C’est un récit journalistique.
Tout ce que vous voulez savoir sur la  Castellane, le super marché de la drogue et ses règlements de compte …..
Tout ce que vous voulez savoir sur les magouilles mafieuses des frères Guérini et de leur clique….
Afficher l'image d'origine2 récits parallèles : l’un à la Castellane, dans les quartiers Nord, fin 2011. Un jeune garçon, Kamel, vient d’être assassiné à la kalachnikov. Il habitait la cité de Zinedine Zidane. La cité ne faisait pas encore les gros titres quotidiens des journaux, mais elle abritait déjà les plus gros marchés de stupéfiants de la région.
L’autre récit, c’est l’histoire de l’ascension des 2 frères Guérini. Jean-Noël qui présidait le Conseil Général des Bouches du Rhône et Alexandre qui dirigeait des entreprises de retraitement des ordures. Tous 2 poursuivis par la justice, pour trafic d’influence, systèmes mafieux, etc… Tous 2, poursuivant malgré tout,  leurs activités et dirigeant leurs entreprises.
L’auteure a rapproché ces 2 formes de violence : le trafic de drogue avec ses violences dans les quartiers Nord et la violence plus insidieuse de la corruption politique dans les quartiers Sud et là, la plaque tournante, c’est le Cercle des Nageurs, célèbre après chaque compétition internationale, mais aussi là se côtoient tous les politiques mafieux de Marseille.
Elle veut ainsi montrer l’histoire spécifique dans laquelle Marseille est engluée….
Malgré un style un peu journalistique, je pense que ce livre passionnera tous les curieux  de Marseille et tous ceux qui essaient de comprendre son destin tragique…..C’est passionnant.
Elisabeth

samedi 25 juin 2016

"La revalorisation des déchets !" de Sébastien Gendron - Albin Michel

« Je m’appelle Dick Lapelouse et je suis tueur à gages pour les gens de peu. Ca signifie que pour éliminer les nuisibles des pauvres, j’applique des tarifs largement en deçà de ceux pratiqués pour les nantis ».
Afficher l'image d'origineVoilà, le ton est donné. Fils d’un gangster mort d’une balle dans la tête avant sa naissance et d’une honnête blanchisseuse, Dick, en digne fils de son père, prend le même chemin. Après divers larcins, et cambriolages, il se met au service d’un mafieux avant de monter son entreprise de tueur « discount ». Ses tarifs ne dépassent pas 259,90 € TTC pièces et main d’œuvre. Les affaires marchant bien, il embauche une secrétaire, qu’il partage bientôt avec son voisin de bureau, psychiatre.
Jusqu’au jour, où, bien sûr, tout ne se passe pas comme prévu.
Décalé, oui, un tueur à gages presque humain, qui traite ses affaires comme un chef d’entreprise (contrats, enregistrements etc.) Humoristique bien sûr, et il est quand même sympathique, ce Dick.
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

mercredi 22 juin 2016

"L’ombre de nos nuits" de Gaëlle Josse - Notabilia


1639. Georges de la Tour s’apprête à peindre « Saint Sébastien soigné par Irène », et a demandé à sa fille aînée de poser pour lui.

Afficher l'image d'origineRouen, 2014. Une femme revient sur une histoire d’amour terminée. Elle a passionnément aimé un homme, qui lui avait caché avoir été marié et avoir une petite fille. Face à Irène, la femme du tableau, elle s’identifie à elle, y trouve une ressemblance et un apaisement.

On balance entre l’histoire de ce tableau, les circonstances de sa réalisation par Georges de la Tour, et la délicatesse des sentiments de cette femme pour son amour perdu. Un très beau roman, d’une extrême sensibilité et d’une extrême douceur.
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

mardi 21 juin 2016

"Les pêcheurs" de Chigozie Obioma - Ed. de l'olivier

Afficher l'image d'origineLes pêcheurs, ce sont 4 frères nigérians (Ikenna,15ans, Boja,14, Obembe,11, et Benjamin,9). Benjamin, c’est le narrateur. Ils vivent une vie de famille soudée, aimante et disciplinée (+ mère + 1 petit frère et 1 petite sœur) jusqu'en janvier 1996. Leur père travaille à la Banque Centrale, mais il est muté en jv 96 à l’autre bout du pays. A partir de ce jour, les 4 garçons vont désobéir et vont aller pêcher dans une rivière interdite et maudite. Là, ils rencontrent une espèce de clochard fou (Abulu) qui leur crie des prophéties terribles… Ils vont alors être entrainés malgré eux dans une spirale de peur, de violence et de haine qui détruira peu à peu toute la famille qui sombre alors dans une véritable détresse.
C’est une véritable tragédie (cela se passe en un an et on ne sort pas du village) très bien écrite, mélange de fable africaine, de thriller (beaucoup de suspense psychologique) et malgré tout beaucoup de tendresse et de complicité pour les personnages. Ce récit décrit une famille assez aisée impliquée dans le contexte politique de l’époque (1996), dans la vie religieuse (mélange de christianisme, de superstitions, d’animisme), dans la vie sociale (on n’emploie pas la même langue selon la personne à qui l’on s’adresse ( anglais, igbo, yoruba).
Livre sur le destin, la place du père, la solidarité de la fratrie, le rêve que l’on fait sur l’avenir de ses enfants.
C’est un récit magnifique. C’est à lire. C’est un 1er roman.
Elisabeth

vendredi 17 juin 2016

"La carrière du mal " de Robert Galbraith - Grasset

Afficher l'image d'origineROMAN POLICIER
Robin, la secrétaire du détective Cormoran Strike, reçoit par coursier une jambe humaine, amputée au niveau du genou. Cormoran pense aussitôt à des hommes de son passé tumultueux, capables de ce genre d’atrocités.
Si j’avais été un peu réservée sur les deux premiers volets des enquêtes de Cormoran Strike, je dois dire que ce troisième opus est une bonne surprise. J’aimais bien les deux personnages, le détective et son assistante-secrétaire, la charmante Robin, mais je les trouvais un peu caricaturaux, et les histoires un peu fades.
Celle-ci, si elle est plus sanglante, est aussi plus intéressante. Ici, Robin est directement visée, et à travers elle son patron. La psychologie des personnages est beaucoup plus approfondie, et en faisant référence au passé douloureux de chacun, les rend à la fois plus complexes et plus humains. Le côté romanesque (Robin va-t-elle oui ou non épouser ce crétin de Matthew ?) ajoute une tension supplémentaire. Bonne pioche donc pour cette « Carrière du Mal ».
Robert Galbraith est le pseudonyme de J.K. Rowling, l’auteur de « Harry Potter » et « Une place à prendre ».
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

jeudi 16 juin 2016

"Les enfants indociles" de Marie Charrel – Rue Fromentin

Afficher l'image d'origineCap ou pas cap ? Voici un roman original, bien mené, et une fois n’est pas coutume, optimiste.
Claire est une jeune femme timide, mélancolique. Elle fait des horoscopes dans un journal. Elle est très proche de sa grand-mère, un écrivain excentrique qui l’a élevée. Sa vie est bouleversée le jour où celle-ci disparait de sa maison de retraite en lui laissant un drôle de jeu de piste : cap ou pas cap ?  Porter des chaussures «zombies» toute la journée au boulot… poser nue… piquer le boulot du jeune qui la rabaisse régulièrement…
Et tout au long de ses défis, Claire va reconstituer la vie de sa grand-mère, retrouver des anecdotes du roman que celle-ci a écrit, et surtout partir à la rencontre d’elle-même, surmonter sa timidité et affronter sa vie.
Bref, un joli roman sur soi, sur l’amitié, l’affection, et la vie.
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

mercredi 15 juin 2016

"Enfants du diable" de Liliana Lazar - Seuil

Pour son deuxième roman, Liliana Lazar nous emmène à nouveau en Roumanie, pays de ses origines. Elle y aborde un sujet dramatique : la condition de vie des orphelins dans ce pays de dictature dans les années 1980. En plus du réalisme politique de ces années terribles, c’est un très bon roman à suspense.
Roman sombre qui nous parle d’une époque pas si lointaine où dans un pays proche du notre, la liberté de penser n’était pas de mise.
Un très bon moment de lecture qui nous rappelle qu’il fait bon vivre en démocratie !
Dominique (Bibliothèque de Mollégès)       

mardi 14 juin 2016

"Colibri" de Céline Delabre - Points de suspension

Afficher l'image d'origine(Adaptation d'un conte amérindien)
En résumé très rapide, pour ne pas en dévoiler trop : Colibri agit, ce qui entraine les autres oiseaux dans l'action.
Les illustrations sont très belles et très colorées.
Le texte est minimaliste, très court, très beau. Il n'y a pas de morale, pas de conclusion qui explique le pourquoi du comment à l'enfant, et c'est très bien car il comprendra de lui-même !
C'est plein de sagesse et il en restera une trace longtemps après dans son esprit , je pense.
Florence (Médiathèque d'Eygalières)

jeudi 9 juin 2016

"Petit bonhomme" d'Eric Battut - La poule qui pond

Afficher l'image d'origineVoici l'occasion de vous faire découvrir une petite maison d'édition bien sympa de Clermont-Ferrand, La poule qui pond, qui fait un travail de qualité.

En l'occurrence ici, ce sont trois petits livres avec les personnages de Petit Bonhomme et d'un monstre vert, noir ou bleu selon l'album, qui finissent toujours par être de bons amis.

Les dessins sont magnifiques, colorés, du Eric Battut !!
Le texte, poétique et amusant, s'adresse  à un jeune public de Maternelle.
A découvrir donc.
Florence (Médiathèque d'Eygalières)