samedi 28 novembre 2015

"Là où tombent les anges" de Charlotte Bousquet - Gulf Stream

Afficher l'image d'origineRoman historique.
Par le biais de ce roman, nous vivons l'émancipation des femmes, durant et après le grande guerre. L'héroïne qui fuit un père violent part pour la capitale où elle va côtoyer le milieu ouvrier, artistique et bourgeois, les ateliers des grands couturiers où sont exploitées les petites mains. Pour fuir la misère, elle épouse un banquier qui va s'avérer violent, mais qui lui fait découvrir les beaux arts.
Fidèle à ses amies de misère qu'elle ne reniera jamais, elle est aussi fidèle aux bourgeoises cultivées et ouvertes. Nous sommes également, dans ce roman, au plus près des tranchées de 14-18, des gueules cassées et de l'épidémie de grippe espagnole qui fera elle aussi des millions de victimes.
A lire absolument, à conseiller aussi aux adultes, ce roman historique nous captive et nous éclaire sur cette époque.
Simone

mercredi 25 novembre 2015

"Pas bêtes, les bêtes" : L'intelligence animale" de Fleur Daugey ; Emilie Vanvelsem - Ed. du Ricochet

Afficher l'image d'originePas si bêtes l'écureuil, le chimpanzé, l'éléphant, la loutre, le dauphin, le corbeau. Pa si bêtes, sur la terre, sous la mer, dans les airs...
Connaissance du territoire, solidarité, malice, force, habileté, etc etc.
C'est l'éléphant qui a inventé le tue-mouche...
Pas bête ce documentaire pour les petits curieux. Original, admirablement illustré.
Un complément nous renseigne avec plus de détails sur les comportements en fin de livre.
Simone

vendredi 20 novembre 2015

"Pétage de Plombs chez François 1er " d’Arian D. - Hugo Roman éd.

Afficher l'image d'origineNe vous fiez pas à cette drôle de présentation, ces photographies déjantées, ces propos étranges, et ce sujet complètement fou : comment une journaliste de mode du XXIe siècle vivant dans un trente mètres carrés place Clichy à Paris peut se retrouver en 1523 dans cette même ville ? Et bien parce que c’est une « Kairoséon », et qu’elle a le pouvoir de voyager dans sa famille à travers les siècles. Ariane est donc chez son aïeule, la comtesse de la Roche.
Et après des premières pages un peu surprenantes, je n’ai plus lâché cet excellent bouquin. Non seulement c’est écrit (très bien) en vieux français, mais ça grouille d’anecdotes sur la vie quotidienne, parisienne, sur les coutumes de l’époque (savez-vous d’où vient l’expression « tenir le haut du pavé » ? Vous apprendrez aussi cela) et sur les qualités et défauts de François Ier et ses proches. Ajoutez à cela une bonne dose d’humour, l’énorme décalage entre le XVIe et le XXIe siècle, notamment dans le langage, et vous passerez un excellent moment. Soit on adorera, soit on détestera, mais Ariane D. ne vous laissera pas indifférent.
A découvrir absolument !
(Le kairos est le temps de l’occasion opportune. C’est l’instant T. Ce dieu grec est représenté avec une touffe de cheveux sur la tête. Il y a trois possibilités lorsqu’on le croise : on ne le voit pas, on le voit et on ne fait rien, on le voit et on saisit sa touffe de cheveux (saisir donc l’opportunité).
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

mercredi 18 novembre 2015

"La variante chilienne" de Pierre Raufast - Alma éditeur

Afficher l'image d'origineCette histoire un peu déjantée est celle de trois personnages, tout d’abord Pascal prof de philo qui a pris son aile Margaux jeune lycéenne partie de chez elle suite à un incident avec son voisin… Pascal a loué une maison en pleine campagne dans laquelle ils veulent passer l’été en toute discrétion. Bientôt ils font la connaissance de leur voisin Florin qui a tout oublié de son passé mais qui conserve des cailloux dans des bocaux, cailloux ramassés dans différents lieux et lors d’événements qui lui sont arrivés tout au long de sa vie. Chaque fois qu’il prend un caillou les souvenirs reviennent, souvenirs qu’il partage avec ses deux nouveaux voisins… Des histoires loufoques, des personnages attachants, tout ceci est d’une grande poésie. L’auteur de la fractale des raviolis ne déçoit pas avec ce deuxième roman. Réjouissant !
Dominique (Bibliothèque de Mollégès)

mardi 17 novembre 2015

"Le poisson jazz" de Kylie Howarth - Piccolia

Afficher l'image d'origineIllustrations qui swinguent !
On aime le petit compagnon discret qui ne quitte pas d'une écaille son ami Tchou. Tchou, poisson optimiste, heureux comme un poisson dans l'eau, chante du matin au soir et du soir au matin malgré les "chut", "ouste", répétés par le peuple marin qui ne comprend rien à ses sonorités bizarres. Jusqu'au jour où, gueule ouverte, une baleine semble apprécier sa musique...
Un album épatant sur le thème du "Scat", style de chant populaire typique du jazz dans le quel on utilise des syllabes dépourvues de sens.
Simone

vendredi 13 novembre 2015

"La fille du train" de Paula Hawkins - Sonatine

Afficher l'image d'origine« La fille du train », c’est Rachel. Elle a trente quatre ans, est divorcée. Tous les matins, elle prend le train pour Londres, et tous les matins, ce train s’arrête à un feu rouge. Tous les matins, elle regarde dans cette maison et voit un jeune couple, qu’elle imagine amoureux. Elle les a baptisés Jess et Jason. Mais un matin, elle voit « Jess » embrasser un autre homme. Le lendemain, elle apprend que Jess a disparu.
Au fil des pages, des morceaux de puzzles s’imbriquent autour de cette disparition. Rachel a habité tout près de cette maison avec son mari, avant son divorce. Elle est devenue alcoolique, et loue une chambre chez une amie. Elle n’arrive pas à faire une croix sur son mariage, d’autant plus que son ex a eu un enfant avec sa nouvelle compagne, et qu’ils habitent encore « leur » maison.
Rachel va contacter la police, le mari de la disparue. Mais une femme alcoolique et dépressive est-elle bien crédible ?
Toujours un côté psychologique chez les personnages de Sonatine. L’auteur nous amène petit à petit à douter, à réfléchir… Qui ces personnages sont-ils vraiment ? Avec ses rebondissements jusqu’au bout, ce premier roman d’Hawkins est une véritable réussite.
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

jeudi 12 novembre 2015

"Délivrances" de Toni Morrison - Christian Bourgois éditeur

Afficher l'image d'origineCoup de coeur
Lulla Ann a la peau très noire à sa naissance au grand désespoir de ses parents mulâtres au teint très clair. Le père abandonne le foyer et Lulla Ann est élevée très durement par sa mère qui est tiraillée entre son devoir de mère et un peu de dégoût pour cette petite fille si noire. On retrouve Lulla Ann adulte qui a su faire de sa peau noire un atout, elle se fait appeler Bride et est devenue une femme d’affaire importante dans le milieu de la cosmétique. La rupture avec son fiancé qui la quitte la ramène à son passé…
Toni Morrison prix Nobel de littérature nous livre un magnifique roman qui cette fois ci se passe à l’époque contemporaine mais toujours avec les thèmes qu’elle affectionne le racisme, la violence et la maltraitance mais aussi de la rédemption par l’Amour.
Dominique (Bibliothèque de Mollégès)

mardi 10 novembre 2015

" Le bedon de madame Loubidou" de Marie Francine Hebert et Guillaume Perrault - Les 400 coups

Afficher l'image d'origineNon mais, qu’est-ce qui peut bien se cacher dans le bedon de madame Loubidou ?  Le bedon tout rond de madame Loubidou suscite la curiosité de toute la maison. Perché sur sa branche, l’oiseau croit qu’il s’agit d’un chat. Le chat lui, est convaincu que le bedon cache une grosse souris appétissante. Quant au ballon esseulé, il voudrait que le bedon lui offre un copain-ballon. Le garçon de madame Loubidou réclame un petit frère, tandis que la fille Loubidou rêve d’une petite sœur.
Non mais, ça fait beaucoup d’attentes pour ce petit bout de vie confortablement installé dans le bedon de madame Loubidou. Heureusement, fœtus Loubidou a de la personnalité… et de l’humour à revendre! Il réplique du tac au tac, même si personne ne peut l’entendre.  Et quand on lui demande s’il est une fille ou un garçon, l’espiègle fœtus rétorque : « Je ne peux pas savoir, il fait trop noir ici. »
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

"Le squelette de l’hôtel rouge" d'Anouk Filipini - collection Virage, Auzou

Afficher l'image d'origineC’est les vacances d’été et Nina vient d’emménager en bretagne où ses parents ont acheté une vieille demeure. Sa maman, chef étoilé à Paris veut en faire un hôtel restaurant. Sa meilleure amie lui manque et elle semble triste et s’ennuie ferme. Jusqu’au jour où elle rencontre les 2 garçons du centre équestre non loin de chez elle. Milon, Yvon et Nina seront alors inséparables. Les garçons vont aider Nina dans les tâches domestiques. Le grenier sera leur pièce attitrée. Ils ont la surprise de découvrir un coffre fermé à clé. A l’intérieur de ce coffre, un squelette…. Ils vont mener l’enquête !
Roman très sympa et bien rythmé. Je ne me suis pas ennuyée une minute.
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

samedi 7 novembre 2015

"Barsakh" de Simon Stanger - Bayard

Afficher l'image d'origineGROS Coup de Cœur
Roman ado coup de poing sur l’immigration clandestine.
C’est la rencontre entre Émilie, norvégienne de 15 ans, en vacances sur les îles Canaries, et Samuel, 17 ans, immigré clandestin ghanéen... Émilie passe des vacances en famille aux Canaries, où de nombreux Norvégiens viennent chercher le soleil en hiver. Un jour, en faisant du jogging le long de la côte, elle aperçoit un bateau avec, à son bord, un garçon qui la hèle. Il s'appelle Samuel, il est ghanéen et vient de passer 24 jours en mer en compagnie de 21 autres Africains dont une maman et son bébé. Dès lors, Émilie va aider ces gens, leur trouver un refuge - une maison de pêcheur vide -, et leur apporter des vivres en cachette de sa famille. Mais malgré les efforts de la jeune fille, la police finira par rattraper certains immigrés, qui seront placés dans un camp en attendant que leur cas soit étudié. Les autres survivront en vendant illégalement des sacs et autres marchandises sur la plage. Avant de rentrer en Norvège, Émilie revoit Samuel et lui glisse un petit papier avec son adresse en l'embrassant...
« Barsakh », le mot qui donne son titre à ce très beau texte illustré de quelques photos en noir et blanc, est un mot arabe qui, dans l’islam, correspond au stade où, après la mort, on séjourne dans l’attente du jugement dernier. C’est aussi un mot qui est peint sur un mur du port du Sahara occidental d’où Samuel va partir. C’est enfin un slogan, une sorte de défi, que chantonnent les candidats au départ, « Barcelone ou Barsakh » (Barcelone ou la mort).
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

vendredi 6 novembre 2015

"Maxi Souris" d'Estelle Billon Spagnol - Frimousse

Afficher l'image d'origineC'est l'histoire de Maxi Souris, célèbre car elle mange des chats, tous les chats ! Elle a tout : le pouvoir, la gloire, et même son émission à la télé. Mais elle n'est pas partageuse. Un chat plus courageux et téméraire que les autres la met au défi de croquer le tigre de la jungle. Ben ma foi... Maxi Souris se met en route.
Finalement, le gruyère ce n'est pas mal non plus !
Un album qui nous régale par son ton primesautier et ses illustrations au poil !
Simone

mercredi 4 novembre 2015

"Un très grand prince" de Cati Baur et Célia Le Dressay - Ecole des Loisirs

Afficher l'image d'origineUn très grand prince vivait seul sur son île déserte. Grincheux et solitaire, il ne supporte personne ! Jusqu’au jour où une fillette vient sonner à sa porte et lui demande de l’aide. Il l’autorise à investir l’île d’en face mais lui demande de promettre de ne plus jamais venir le déranger.
La fillette y alla. Le prince l’épia et la vit danser en compagnie d’un pirate et d’un singe. Il trouva la scène insupportable et décida de les arrêter tout de suite. Finalement, il se laissera embrigader dans la fête, c’est anniversaire de la fillette. Ils deviendront inséparables et finiront leurs jours ensemble.
Cet album met en avant des valeurs telles que la gentillesse et le respect.
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

"Merci facteur !" de Veronique Massenot et Isabelle Charly - L'Elan vert

Afficher l'image d'origineLe Palais Idéal est beau, ce soir, sous les étoiles… mais le facteur, Monsieur Cheval, est fatigué. Tandis que ses yeux se ferment, de drôles de bruits troublent le silence. La statue d’Archimède bouge, comme les trois petits cochons, le dromadaire et la gargouille ! On dirait, cette nuit, que la pierre du palais prend vie… Une belle surprise attendra le facteur demain !
Cet album doc met en scène les personnages du palais idéal du facteur cheval. Les illustrations nous font penser à Klimt. En fin d’album, la partie doc avec des photos du palais idéal à Hauterives (Drôme) et de la doc sur le facteur cheval et l’art brut.
Un album très beau qui donne envie de découvrir ce palais !
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

mardi 3 novembre 2015

"Les ours ne lisent pas" d'Emma Chichester Clark - Albin Michel Jeunesse

Afficher l'image d'origine Illustrations riches et extra belles, et réjouissantes !
Georges, ours grizzly, face à l'horizon s'interroge sur la vie et sur le sens de celle-ci. Plus loin, ses frères et sœurs ne se posent aucune question : pêcher, jouer, manger, suffit à les rendre heureux. Mais le Georges qui persiste dans sa quête, trouve au pied d'un arbre, un livre qui raconte une histoire d'ours et cela le met en appétit de le déchiffrer. Notre héros part pour la ville, se dirige vers l'école où il espère bien apprendre à lire. Mais à sa vue, les gens prennent peur et appelle la police. Bien sûr, notre ours réalisera son vœu et nous applaudiront !
PS . M'est avis que la maman et le policier se rapprochent avec intention !
Simone