vendredi 20 mars 2015

"Le génie des coïncidences" de J.W. Ironmonger - Stock

Quelle est la trame qui a bien pu conduire Azaléa, une petite fille de trois ans trouvée seule dans une fête foraine, à se rendre dans une mission en Ouganda à l’âge adulte ? C’est ce que va tenter de découvrir Thomas Post, la trentaine, maître de conférences à l’université de Londres, et qui n’a rien d’un grand séducteur.
Le jour où Azaléa vient à son bureau, après une rencontre fortuite dans le métro (ils atterrissent ensemble sur des gens eux-mêmes tombés sur des valises) elle lui demande de démêler l’écheveau de son existence, depuis son abandon jusqu’à sa vie actuelle. Et c’est effectivement un enchaînement de coïncidences et de faits qui va être le fil conducteur de la drôle de vie de cette jeune femme.
Un premier roman original, de l’humour et un fil de coïncidences, effectivement bien particulier qui va régir l’existence d’Azaléa…. et construire l’adulte qu’elle est. Mais comme nous, n’est-ce pas ?
Agé de 55 ans, l’auteur est docteur en zoologie, et spécialiste… des sangsues d’eau douce. Il a grandi en Afrique de l’est.
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.