jeudi 26 février 2015

"Enfant d’éléphants" de Prajna Chowta ; Ill. Stéphanie Ledoux - Elytis Edition

Prajna est une jeune indienne. Née en Afrique, elle a fait des études d’ethnologie à Londres, et a épousé un français à Paris. Ne trouvant sa place nulle part, elle retourne en Inde. Elle rencontre dans la forêt de Nagarahole des membres d’une tribu et leurs éléphants, et inspirée, elle découvre une légende sanskrite sur un sage, Palakapya, qui aurait vécu au Bengale 2500 ans auparavant avec des éléphants. Après quelques années, Prajna décide de changer d’existence : elle trouve un endroit pour s’installer, adopte deux éléphantes, et s’y consacre.
Dans ce superbe livre, magnifiquement illustré par Stéphanie Ledoux, Prajna raconte son installation, ses difficultés, ses relations avec les villageois et surtout la naissance de sa fille, Ojas, qui naîtra en même temps qu’un éléphanteau..
Un très beau récit, avec en dernier chapitre « la légende de Palakapya ».
A découvrir absolument, si vous voulez rêver un peu…
Le film « Elephant blues », adapté de ce roman, a été sélectionné au festival des films du monde de Montréal.
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

mardi 24 février 2015

"La couleur du lait" de Nell Leyshon - Phébus

Très gros coup de cœur !
Il s’agit du récit de Mary, 14 ans,  paysanne dans le Dorset en  l’Angleterre  en 1830.
Elle nous raconte sa vie de misère dans une ferme avec un père brutal et une mère inexistante .
Sa vie bascule le jour ou on l’envoie  s’occuper de la femme du pasteur, fragile et malade , pour la servir et lui tenir compagnie.
Elle apprend la bienveillance, elle découvre les livres et la lecture, mais aussi l’obéissance, l’avilissement et l’humiliation.
Une confession implacable !
Cela m’a rappelé « Les demeurées de Benameur ».
A lire !
Maria (Médiathèque  d’Eyguières)

vendredi 13 février 2015

"Le ravissement des innocents" de Taiye Selasi - Gallimard

Kweku a quitté la misère de son Ghana natal pour des études de médecine aux Etats-Unis. Il y devient un chirurgien renommé, et construit avec sa belle épouse nigérienne, Fosaladé,
une famille de quatre enfants : l’aîné, Olu, devient un médecin brillant, les jumeaux, Taiwo et Kehinde, sont surdoués mais fragiles, et Sadie, la plus jeune, a failli mourir à la naissance. Mais à la suite d’une injustice professionnelle, Kweku est licencié. Humilié, il quitte femme et enfants et repart au Ghana, où il refait sa vie.
Lorsqu’il meurt brutalement à 53 ans, sa famille va se retrouver en Afrique… Ce livre se lit comme une saga, entre leurs souvenirs qui se recoupent, leurs tragédies et leurs échanges, qui vont peut-être ressouder leurs liens…
Un premier roman très réussi.
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

mercredi 11 février 2015

"Mon ABC du Cirque" de Patrick Hruby - Tourbillon

ALBUM BB
Livre bébé cartonné et coloré sur le thème du cirque.
Livre joyeux et coloré !
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)

"Drones : des zones de combat à l’exploration sous-marine" de Martin J Dougherty - Elcy jeunesse

Documentaire très instructif sur les drones qui restent quand même méconnus du grand public. En début, un sommaire très explicite avec le nom de chaque drone et leur utilisateur (militaires, civils,…). A chaque fois, la dimension du drone nous est donnée avec une comparaison, leur fonction…Super pour les passionnés d’aéronautique et d’aventure.
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)
 

mardi 10 février 2015

"Bébé Boum" de Josée Bournival - éd. Kennes

Bébé boumBonne pioche pour ce nouveau roman de « La collection du Québec », décidemment bien intéressante…
Elles sont quatre : Lili, qui, après moult tentatives pour avoir un enfant, est enfin enceinte ; Esther, qui a déjà deux enfants et attend le troisième au moment où son mari la quitte ; Frédérique, qui papillonne et tombe enceinte par accident, et sa mère Jeannine, qui, à quarante-trois ans, a enfin une grossesse désirée et attend des jumeaux.
Ces quatre femmes se rencontrent, partagent leurs soucis et leurs joies, avec entrain et humour. Un roman sans prétention, mais amusant, touchant, et optimiste. Il manque peut-être un glossaire pour traduire certaines expressions bien québécoises… mais on y arrive.
Marie-France (Médiathèque de Sénas)

vendredi 6 février 2015

"Danser les ombres" de Laurent Gaudé - Actes Sud

Magnifique roman et très bel hommage au peuple haïtien cinq ans après le terrible séisme qui a ravagé le pays. Attention à ne pas se laisser envoûter par les esprits vaudous Baron Samedi et Dame Brigitte !
Dominique (Bibliothèque de Mollégès)

jeudi 5 février 2015

"Le mystérieux monstre poilu" de Myriam Ouyessad et Aurélie blanz - L'Elan Vert

Gaston, un mouton qui s’est enfui car il ne voulait pas être tondu se retrouve seul dans la forêt. Il rencontre un matin un loup immobile allongé. Gaston le porte alors sur son dos et le met au chaud dans une caverne et s’endort contre lui.
Dans la montagne, la peur grandit. Un monstre rôde. Certains l’ont aperçu : blanc comme un fantôme, velu comme un yéti. On l’appelle le Monstre Poilu. On dit qu’à cause de lui, les loups
se sont enfuis. Tous. En une seule nuit.
Et si le Monstre Poilu n’était qu’un mouton à l’épaisse toison ?
Un album sur la rumeur. Le monstre poilu n’existe pas plus que le grand méchant loup ! C’est que des histoires tout ça !!
Marielle (Bibliothèque de Mollégès)
 

mardi 3 février 2015

"L’une contre l’autre" de Sylvie Ohayon – Robert Laffont

couvertureQue de désespérance au début de ce roman… Nous sommes dans une cité de la banlieue, avec ses ouvriers, ses délaissés mais aussi ses grands cœurs. Gabrielle et Jacqueline sont deux sœurs, qui vivent avec leur père, terrassé par la mort de sa femme des années plus tôt. Les deux petites filles grandissent sans affection, et si Gabrielle a la tête sur les épaules, Jacqueline, très belle, tombe amoureuse de Younes, un kabyle aux beaux yeux qui la traite comme une putain. Très jeune, elle tombe enceinte de lui, mais délaisse sa petite fille. Gabrielle se prend d’affection pour Mani et l’élève comme son enfant. Mais Younes veut devenir français, épouse Jacqueline, et ils récupèrent Mani. Et là, Gabrielle se suicide. De là où elle est, elle continue à veiller sur Mani, qui grandit comme elle peut…
C’est le premier livre que je lis de cet auteur. Un très joli roman sur le manque d’amour, la mort et la résilience. C’est touchant sans être mièvre, bref, une très belle histoire… J’ai aimé l’écriture, simple, incisive, qui fait ressortir les caractères bien marqués des personnages. Et si les anges gardiens existaient vraiment ?
Marie-France (Médiathèque de Sénas)