vendredi 6 janvier 2012

"Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre" de Ruta Sepety - Gallimard

Une nuit de juin 1941, Lina, quinze ans, sa mère, Elena et son petit frère, Jonas, dix ans sont brutalement arrêtés par la police secrète soviétique. Au bout d’un voyage épouvantable de six semaines, presque sans eau et sans nourriture, entassés dans des wagons à bestiaux, ils débarquent au fin fond de la Sibérie, dans un camp de travail soviétique. Logés dans des huttes, sous alimentés, brutalisés, les déportés tentent de survivre et de garder espoir. Dans le kolkhoze, le travail de la terre est éreintant. Mais malgré la mort, la maladie, le froid, la faim et la terreur, Lina tient bon, soutenue par une mère exemplaire, son amour pour un jeune déporté de dix-sept ans, Andrius, et portée par sa volonté de témoigner au nom de tous et de transmettre un signe de vie à son père (condamné à mort dans un autre camp) grâce à son art du dessin et à l’écriture.
Ce livre, bien qu'il soit un roman jeunesse, est surprenant de maturité et de justesse. L'auteur traite d'une période noire de notre histoire européenne en ne tombant jamais dans le pathos. L'histoire, bien que romancée, s'appuie sur des faits réels et permet de faire découvrir une part de l’histoire de la seconde guerre mondiale dont on connait peu de choses. Il est un devoir, celui de ne pas oublier les horribles événements qui se sont produits à cette époque.
Michelle (Bibliothèque de Mollégès)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.