mardi 22 février 2011

"La rivière noire" de Arnaldur Indridason - Métailié

La rivière noire

Roman policier.
 Parce que les crimes graves, comme les viols, atterrissent régulièrement, à la Criminelle de Reykjavik, sur le bureau d’Elinborg, c’est à elle que revient d’élucider le meurtre de l’homme du quartier de Thingholt. Elle pense avoir affaire à une histoire de viol sous emprise de Rohypnol : la victime se serait vengée de son violeur. Ses seuls indices : un châle en laine de couleur violette exhalant une forte odeur de cigarette et de tandoori. Elinborg n’est pas au bout de ses peines… ni de ses surprises. Avec ce dernier opus dont la richesse du style descriptif et du dialogue fait la force, Arnaldur Indridason dénonce avec virulence les dérives de la société islandaise : l’augmentation de la violence, le nombre croissant des viols et le mépris affiché par la justice envers les victimes. Roman noir au suspense soutenu.


Nathalie (Bibliothèque de Plan d'Orgon)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.